Le corps-conscience

dim, 01/06/2008 - 11:30 -- Davina Delor
Rubrique : 

Sous l’influence des sens, le corps abrite un ensemble de consciences dont la réactivité tisse la mémoire corporelle. Pour restaurer un équilibre perturbé par les fluctuations de la vie quotidienne, le massage sous toutes ses formes constitue une approche thérapeutique naturelle répondant aux besoins psychophysiques de base.

RECHERCHER LA QUALITÉ
Actuellement, sous l’influence d’un phénomène de mode, se développent toutes sortes de thérapies accompagnées fort piteusement de leurs charlatans. Dissimulée derrière des apparences prometteuses, la nouvelle race des menteurs, des profiteurs et des usurpateurs n’a pas fini de s’en prendre à votre crédulité. Apprenez donc à les démasquer avant qu’il ne soit trop tard et que votre bien-être souhaitable autant que souhaité ne se retrouve aux oubliettes.
En peu de mots, voici le portrait du parfait charlatan : il vante lui-même ses qualités ; il s’en prend rapidement à votre porte-monnaie ; il ne répond jamais clairement à vos questions ; sa méthode est la seule valable ; il se soucie davantage de lui que de vous. Et bien d’autres choses encore comme, par exemple, entrer dans le jeu des gens paresseux et pressés qui pensent qu’en deux ou trois week-ends ils auront gagné un diplôme de compétence, après avoir expérimenté quelque méthode fumeuse, jaillie d’un cerveau illuminé et non moins imposteur. Attention cependant : pas folle la guêpe qui cache le rapace sous son dard pour mieux se délecter du nectar des illusions. Les programmes seront tous basés sur un savoir ancestral dont le charlatan possède quelques vagues rudiments, mêlés à beaucoup de culot et parfois un certain charisme.
Alors de grâce, ainsi prévenus, ne vous laissez pas emporter par une tendance à la facilité, souvenez-vous que l’on n’obtient rien de valable sans discernement, tempérance et persévérance qui doivent ensemble reposer sur les piliers de l’authenticité.

PRENEZ VOTRE BIEN-ÊTRE EN MAIN
Si notre corps est notre force, il est aussi notre faiblesse. Soumis aux micro-chocs consécutifs aux mouvements maladroits et aux agitations diverses, il finira par tenter de se défendre en se rétractant, se tassant ou se comprimant. C’est ici qu’interviennent les soins les plus immédiats tels les massages, les automassages et les douces manipulations. Il s’agit bien de prendre un peu de temps pour soi : l’énergie de la vie vous le rendra, n’en doutez pas. D’abord, se mettre en situation d’écoute sans chuter dans l’ornière du nombrilisme. Savoir simplement que les colères accumulées durcissent le caractère (et les traits du visage) et produisent des calculs dans la vésicule biliaire, qu’elles enflamment le coeur, accélèrent le rythme vital et brûlent finalement les chances de longévité. Et tout est à l’avenant. Le bien-être ou le mal-être, c’est notre affaire personnelle, à nous donc de juger ce qu’il convient d’adopter comme meilleure attitude. Les causes des perturbations sont multiples, mais elles tiennent toutes dans le creux de notre fonctionnement. Savoir ne pas participer aux pressions de la jalousie, de l’envie ou du ressentiment, voilà qui éloigne les causes et empêche leurs effets dévastateurs de se manifester.

LA MAIN DU CŒUR
Pratiqués avec la main du coeur, les massages et autres manipulations contribueront largement à réduire la douleur, à installer un confort corporel et mental en apaisant, en rassurant et en produisant un climat de confiance nécessaire à l’amélioration de toute indisposition. Il n’existe pas une méthode, mais différentes techniques ciblant les besoins particuliers. Une personne âgée ne sera pas approchée de la même manière qu’un sportif et le travail énergétique se concentrera sur les dispositions physiques et psychologiques de l’individu dont il sera tenu compte. L’union du corps et du mental étant évidente, la main du spécialiste exercé est de loin préférable à celle du novice qui, dans sa louable intention de venir en aide, ne pourrait cependant pas faire face aux émotions libérées par le massage en donnant libre cours à des débordements fort préjudiciables. Comme quoi la main du coeur doit toujours être conjointement professionnelle.

PRATIQUE : MANIPULATIONS DOUCES AUTO-OSTÉOPATHIQUES
Sur le dos, repliez la jambe droite sur la gauche, le bas de votre corps se tourne alors vers la gauche, les deux jambes sont repliées, les épaules sont au sol et la tête tournée vers la droite. La main gauche appuie légèrement sur le genou droit qu’elle aide à se poser par terre (impact sur le nerf sciatique).
Le bras droit s’étire dans la diagonale vers la droite. Cette posture déverrouille l’articulation sacro-iliaque (bas du dos et des hanches) et a une action anti-inflammatoire sur le point de sortie du nerf sciatique (au centre de la fesse).
Respirez profondément plusieurs minutes dans la posture.
En cas de traumatisme au niveau du cou, abstenez-vous de tourner la tête.

EN SAVOIR +
Institut de Formation Joël Savatofski. Centre de formation au massage bien-être et au Toucher-massage dans les soins : www.ifjs.fr

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer