Vitamine C et troubles neuro-musculaires

Rubrique

La vitamine C pourrait devenir un médicament pour une maladie orpheline. L’acide ascorbique vient en effet d’être testé pour la première fois avec succès chez l’homme, dans le cas de la maladie de Charcot-Marie-Tooth. Cette maladie génétique neuromusculaire — à ne pas confondre avec la maladie de Charcot ou sclérose latérale amyotrophique — entraîne une atrophie musculaire, des crampes et des douleurs. Elle concerne environ 30 000 personnes en France. Les travaux du Dr Joëlle Micaleff-Roll (CHU de la Timone, Marseille) montrent que « l’administration quotidienne de 3 g de vitamine C pendant un an est liée à une amélioration des symptômes. » Ces résultats encourageants doivent être confirmés sur une période de prise plus longue.

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 119

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bien manger sans cuisiner
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Et si vous faisiez tout vous-même au jardin ?
Mon cahier de tisanes