Bien-être & Beauté : le massage Kobido

Ce massage ancestral venu du Japon se pratique sur le visage. Il aide à effacer les traces de fatigue, à remodeler l’ovale et à lutter contre le vieillissement cutané. Agissant sur les méridiens du corps entier, c’est un soin relaxant qui procure aussi un moment de grande détente.

KOBIDO SIGNIFIE EN JAPONAIS « VOIE TRADITIONNELLE DE LA BEAUTÉ »
Issu de l’anma, une technique de massage chinoise adoptée par les Japonais il y a plus d’un millénaire, le kobido se pratique au pays du Soleil Levant depuis la fin du XVe siècle. Il se dit qu’à cette époque, l’impératrice en titre, très soucieuse de sa beauté et de son bien-être, aurait recouru à ce rituel de soin facial, contribuant à le faire connaître.
Au départ privilège réservé à l’élite impériale, le massage kobido a été par la suite très prisé des geishas, ces dames de compagnie raffinées au visage parfait tout de blanc maquillé.
Transmis uniquement de maîtres à élèves durant des générations, cet art japonais du rajeunissement s’est maintenant démocratisé et est pratiqué en France par de nombreux thérapeutes ou esthéticiennes.

> Il peut être effectué sur tous les types de peau sans limite d’âge, femmes ou hommes.
> Et s’il s’adresse surtout aux épidermes matures dès 40 ans pour qui le résultat visuel est plus facile à constater, il peut être réalisé plus tôt en prévention antirides et comme aide au lâcher-prise.
> Il est aussi très indiqué avant et après une intervention chirurgicale, qu’elle soit à visée esthétique sur le visage (lifting, rhinoplastie…) ou médicale sur la boîte crânienne (neurochirurgie), notamment quand la peau doit être décollée et les muscles faciaux traumatisés.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les Menus et les recettes qui guérissent
Bien manger sans cuisiner
Diététique de l'expérience
Maux d'enfants, poussées dentaires, rhumes, poux...