Cancer, Alzheimer, fatigue chronique… La santé est dans l'assiette !

Dans Les clés de l'alimentation santé : Intolérances alimentaires et inflammation chronique, le Dr Michel Lallement, cancérologue, fait le point sur ce que « manger sainement » signifie vraiment, et nous explique comment mettre toutes les chances de notre côté pour prévenir l'ensemble des maladies chroniques et dégénératives. Extraits.

Les intolérances alimentaires sont beaucoup plus fréquentes qu’on ne l’imagine : elles concerneraient, à des degrés divers, plus d’un quart de la population ! Et il est important de noter que j’ai retrouvé une proportion encore plus élevée chez les patients que je prends en charge pour cancers : environ un tiers d’entre eux sont concernés.

LES ALIMENTS EN CAUSE DANS LES INTOLÉRANCES SONT PRINCIPALEMENT :
> les céréales, en particulier le blé ;
> les produits laitiers ;
> les œufs ;
> les aliments exotiques : vanille, café, kiwi, etc.

Ces aliments, soit parce que leur composition moléculaire a été modifiée au cours des siècles (les céréales sont désormais issues de croisements, le lait est pasteurisé à haute température), soit parce que nous les consommons aujourd'hui en trop grande quantité, soit encore parce qu'ils sont relativement nouveaux pour nous, ne peuvent être correctement assimilés par notre organisme, par manque d'enzymes adaptées. Or, toute substance non digérée est toxique pour l'organisme.

(…) Dans les conditions normales, la paroi intestinale, malgré sa très faible épaisseur (…), reste imperméable aux substances étrangères, indésirables. (…) Cependant, dans certaines circonstances (consommation d'alcool ou d'anti-inflammatoires, chimiothérapie, exposition aux métaux lourds, stress), cette barrière intestinale peut devenir poreuse, perméable à des molécules non assimilables. (…) Le passage dans le sang de ces particules non assimilables est à l’origine de réactions inflammatoires et immunologiques, qui prédisposent à toutes les maladies chroniques.

(…) Certains troubles, liés à une intoxication qui peut être causée par des intolérances, sont devenus tellement courants qu’on a fini par les considérer comme inévitables, liés au vieillissement par exemple. Ainsi, pour expliquer une fatigue croissante, des douleurs abdominales ou articulaires, une ostéoporose, l’âge est souvent évoqué, mais à tort ! Et l’origine de ces symptômes n’est pas reconnue par la plupart des médecins (c’était mon cas, il y a peu), faute d’avoir été enseignée. Or, ces symptômes ne sont pas une fatalité ; ils ont une cause et peuvent être combattus efficacement en retrouvant en particulier une alimentation adaptée à notre physiologie.

À lire également dans ce numéro, les réactions du Dr Michel Lallement au documentaire sur le jeûne diffusé sur Arte..

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier des Fleurs de Bach
Recettes faciles et gourmandes à l’huile de coco...
Les secrets d'un jeûne réussi
Les massages aux huiles essentielles qui guérissent