Ce qui pousse en novembre pour votre santé

Rubrique

« Pour la Saint Martin, Âne qui ne boit du vin ; Âne deux fois qui trop en boit. ». À nous les mixtures à base de vin et de racines qui nous réchaufferont le sang tout en soignant notre peau et notre ventre. Ainsi, nous suivrons les conseils de cet adage en étant sûr de ne point abuser du breuvage de Bacchus.

LA PATIENCE (Rumex patienta)
Cette grande plante vivace est une envahisseuse quand elle se plaît dans un terrain.  Ses feuilles, légèrement laxatives, contiennent peu d’acide oxalique, elles sont moins piquantes que celles de l’oseille et on les consomme comme des légumes cuits. La racine est riche en tanins, en vitamines A, B1, B2 et C.

Comme dépuratif et contre les maladies de peau
>
Décoction : dans un litre d’eau froide, versez 20 g de racines sèches (ou une cuillerée à soupe de racine pour un quart de litre d’eau) et portez le tout à ébullition. Aux premiers bouillons, baissez votre gaz et laissez mijoter doucement cinq minutes. Couvrez et patientez de nouveau cinq minutes. Filtrez et buvez deux tasses dans la journée, loin des repas.

Contre les ulcères, les engorgements glanduleux, les dartres, le psoriasis, les abcès et tous les problèmes de peau
>
Cataplasme : broyez la chair fraîche de la racine et appliquez pendant vingt à trente minutes sur les parties concernées à l’aide d’une gaze et de film transparent. Renouvelez une deuxième fois dans la journée.
> Vous pouvez aussi utiliser des compresses imbibées de décoction (un peu plus forte que celle que je vous ai indiquée auparavant : 40 g pour un litre d’eau ou deux cuillerées à soupe pour un quart de litre d’eau).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Bien manger sans cuisiner
Trucs et astuces de santé