Diabète : la maîtrise du sucre est dans votre assiette

"Que ton alimentation soit 
ton premier médicament" :
 cette sentence vieille 
comme Hippocrate s’applique particulièrement bien au diabète.

Les diabétiques vivent une époque formidable. Pour leurs aînés, ça ne rigolait pas : la liste des aliments interdits était longue et triste comme un jour sans soleil, et à la moindre incartade, le médecin faisait les gros yeux et la grosse voix. Pire, les résultats n’étaient pas franchement à la hauteur. Aujourd’hui, à condition de se pencher sur ses petites hormones et de mieux comprendre comment un spaghetti est métabolisé, le diabétique peut vivre parfaitement normalement ou presque.

Alimentation : 3 objectifs à atteindre coûte que coûte !

La prévention et le traitement du diabète reposent avant tout sur la diététique. L’objectif est triple :

> maintenir un taux de sucre correct en permanence dans le sang, afin de limiter les hyperglycémies et les hypoglycémies ;
> éviter ou limiter les aliments qui augmentent les risques d’hypertension, de prise de poids ou de risque cardiovasculaires, auxquels les diabétiques sont particulièrement sensibles ;
> augmenter l’apport des aliments riches en antioxydants.

Le sucre maîtrisé

Il est primordial de manger à heure fixe, dans le calme, et de ne faire l’impasse sur aucune grande catégorie d’aliments. Protéines, lipides et glucides doivent être systématiquement inclus au menu. "Sauter" un repas est interdit ! Plus précisément :

Avant tout, il faut manger des sucres lents à chaque repas. Pâtes, pain et riz complets (la version "blanche" arrive plus rapidement dans le sang), légumineuses, ou pommes de terre sont indispensables à chaque repas. À l’inverse, fuyez les sucres rapides, comme les bonbons ou les sodas, qui arrivent trop vite dans le sang. Bonne nouvelle : le chocolat noir est un sucre lent, mais il reste très calorique...

Bon, tout cela n’est pas nouveau, mais ce rappel n’est pas inutile. En réalité, il est indispensable d’affiner un peu. Les sucres à index glycémique élevé (anciennement "sucres rapides") passent rapidement dans le sang, où ils provoquent une sécrétion accrue d’insuline, qui va se dépêcher de faire entrer tout ce "carburant" dans les cellules. Lorsque l’effervescence est passée, bien souvent, l’addition se paie très cher : l’hypoglycémie. Peu appréciée des personnes "normales", elle est franchement redoutée des diabétiques chez qui elle peut entraîner des malaises graves. Attention à l’alcool, aux boissons contenant de la caféine ou du cola (café, thé, certains sodas) ainsi qu’au tabac : ces substances ont une incidence négative sur la glycémie.

À lire : Prévenir et soigner le diabète, Dr Pierre Nys, Éditions du Rocher.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Les 3 clés de la santé
Et si vous appreniez à vous soigner vous-même ?
Ordre et désordres