Et si les spasmophiles étaient tout simplement hypersensibles ?

Rubrique

Percevoir les émotions en finesse, vivre des sensations fortes... peut donner lieu à une créativité hors du commun. Les spasmophiles sont des êtres doués de cette hypersensibilité.

Mais nous vivons dans un monde parfois étriqué, notre éducation nous incite à vivre tous sur le même modèle et à brimer notre expressivité... Alors, quand l’hypersensibilité est trop longtemps contenue, à l’image de la cocotte-minute qui laisse échapper un peu de vapeur, des symptômes apparaissent : ceux de la spasmophilie.
La spasmophilie fait partie des maladies mystérieuses, dont on n’arrive pas à définir précisément les causes. Elle peut se manifester par divers symptômes, très variables d’un individu à l’autre : crise de tétanie, attaques de panique, angoisses, malaise vagal, stress intense…

UNE PETITE CHOSE « EN PLUS »
Et si les spasmophiles avaient un petit quelque chose en plus ? C’est le postulat du Dr Jean Dupire, auteur de Spasmophiles ? Libérez vos émotions ! (Éditions Mosaïque-Santé, 18 €). Les spasmophiles, hypersensibles à leur environnement physique et psychologique, ont en commun de maintenir prisonnières leurs émotions et de ne pas laisser libre cours à leurs talents (pourtant nombreux !). Résultat, ils vivent un stress permanent et leurs émotions trop longtemps refoulées finissent par chercher des chemins pour s’échapper et empêcher ainsi l’explosion ! Pour le Dr Dupire, la spasmophilie serait donc simplement un signe annonciateur à prendre en compte pour éviter l’installation d’une maladie chronique.

ÉCOUTER SON CORPS
On peut décider de laisser passer les signes, de ne pas tenir compte des malaises récurrents, de prendre un traitement relaxant pour éviter les attaques de panique, des anxiolytiques pour chasser les angoisses et de faire une cure de magnésium ou de calcium pour limiter les crises de tétanie… Mais attention : ces manifestations de la spasmophilie sont autant de signes qui devraient vous faire réagir autrement. Votre organisme vous dit quelque chose, écoutez-le !

LIBÉRER SES ÉMOTIONS
Quels que soient les symptômes qui le touchent, le spasmophile ne peut s’en sortir qu’en lâchant prise, en libérant ses émotions verrouillées. Comment ? En retrouvant confiance par la redécouverte de ses sens grâce à la stimulation sensorielle.
C’est ce que le Dr Dupire appelle « l’empoesthésie » : « Nous avons la capacité de transformer nos circuits neuronaux et de perdre des attitudes induites par des conditionnements antérieurs. »

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon manuel de sorcière
L'alimentation santé : les recettes!
Les aliments qui guérissent (Poche)
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel