PAPAYE FERMENTÉE

Une arme anti-âge
Rubrique

Intéressante en cas de maladie de Parkinson, et pas seulement...

On a commencé à parler de la papaye fermentée lorsque le Pape Jean-Paul II, quelques années avant de mourir, avait retrouvé un peu de santé malgré la maladie de Parkinson : il marchait mieux, parlait mieux…

LE PROFESSEUR LUC MONTAGNIER
Il est avant tout connu pour ses recherches sur le sida et la découverte de son virus, pour lesquels on lui a décerné le prix Nobel de médecine. C’est le sida, justement, qui l’a amené à étudier les effets de la papaye. En fait, il s’est intéressé aux produits naturels capables d’aider les malades atteints par le virus, sachant que ces derniers avaient un besoin particulier en antioxydants. Les antioxydants (facteurs de santé et anti-vieillissement) sont de deux natures : apportés par l’alimentation ou en supplémentation (sélénium, vitamines A, C et E…) et fabriqués par l’organisme (des enzymes dont les deux principaux représentants sont la glutathion peroxydase et la superOxyde dismutase). L’oxydation cellulaire, que ces substances combattent (et qui forme les fameux radicaux libres), apparaît avec le vieillissement, mais est aussi présente chez les malades du sida, ou lors de maladies comme Alzheimer et Parkinson…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Et si vous manquiez de vitamine D ?