LUI ET MOI, SOUS LE MÊME TOIT !

Autant un chien n’est pas très regardant sur l’endroit où il vit, autant un chat est très pointilleux sur son environnement. Et quand vraiment il s’y sent mal, il peut décider de partir pour de bon…

Certains propriétaires de chat n’hésitent pas à dire qu’ils vivent chez leur petit félin et non l’inverse. Le chat étant un animal territorial, il a effectivement besoin de se sentir en parfaite sécurité chez lui, pour que la cohabitation avec le reste de la famille se passe bien. Et comme c’est un grand maniaque obsessionnel bourré de rituels, attention à bien respecter ses besoins primaires.

L’astuce Rebelle-Santé

  • Quand on a un chat du genre anxieux, on peut diffuser des phéromones (en vente en pharmacie et chez le vétérinaire) dans son nouveau territoire ou bien frotter une compresse entre sa commissure labiale et son oreille pour recueillir les siennes. Il ne reste alors plus qu’à scotcher les compresses ainsi imprégnées contre vos pieds de meubles pour l’aider à se sentir plus vite chez lui.

Retour au sommaire du Hors Série n° 16

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bien manger sans cuisiner
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Et si vous faisiez tout vous-même au jardin ?
Mon cahier de tisanes