Je frise le burn-out

Rubrique

Il faut arriver à « calmer le jeu » avant le burn-out, ce mal de notre époque où, tout à coup, après avoir donné le maximum de ce que l’on pouvait faire, on s’écroule, incapable de mettre un pas devant l’autre, de réfléchir et d’agir.

Faire marcher sa matière grise maintient en bon état intellectuel, c’est prouvé, mais encore faut-il de temps en temps ouvrir la soupape de sécurité, lâcher la pression et arriver à prendre du recul. Et si vous êtes déjà dans la spirale de l’épuisement, misez sur quelques plantes pour vous aider à refaire surface.

Les huiles essentielles

L’huile essentielle de girofle

> Trois fois par jour, prenez 2 à 4 gouttes d’huile essentielle de girofle dans une cuillerée à café de miel. Attention, cela ne convient pas aux enfants de moins de 12 ans.
> Vous pouvez aussi faire diffuser l’huile essentielle dans votre intérieur, en y ajoutant de l’huile essentielle d’orange douce ou de mandarine : 2 gouttes d’huile essentielle de clou de girofle pour 10 gouttes d’huile essentielle d’orange douce ou de mandarine…

Les arômes du romarin

> Faites diffuser de l’huile essentielle de romarin dans votre intérieur pour retrouver vos capacités intellectuelles.
> N’hésitez pas, par ailleurs, à prendre de la tisane de romarin : faites infuser une cuillerée à dessert par tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. Prenez-en une tasse avant ou après les repas.
> Si vous préférez l’huile essentielle, prenez-en 3 à 4 gouttes dans une cuillerée à café de miel ou d’huile d’olive deux à trois fois par jour. Ne dépassez jamais les doses car cette huile essentielle peut alors provoquer de l’épilepsie.

Des tisanes

L’infusion de sarriette

Comptez une cuillerée à soupe de sommités fleuries par tasse d’eau bouillante et laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Prenez-en trois tasses par jour, avant ou après les repas.

Petite cure de thym

> Pour reprendre des forces, physiques et intellectuelles, prenez trois ou quatre tasses d’infusion de thym par jour : comptez une branche par tasse d’eau bouillante et laissez infuser 10 minutes.
> Vous pouvez aussi employer l’huile essentielle de thym : 3 à 5 gouttes trois fois par jour, diluées dans une cuillerée à café de miel.

Dans la cuisine

Amandes et cacahuètes

Indiqués en cas de surmenage, ces « grignotages » ont l’intérêt d’apporter de bons acides gras. Attention cependant quand vous les choisirez : optez pour les versions « nature » les moins salées. Et, bien entendu, tenez compte de cet apport calorique…

Tentez le thé !

Oui, le thé est indiqué en cas de fatigue intellectuelle. D’ailleurs, c’est également un très bon remède à la fatigue en général. Mieux vaut choisir le thé vert, car il semble avoir davantage de propriétés thérapeutiques et présente moins de risques de vous empêcher de dormir le soir venu. Le thé noir classique, celui que l’on apprécie depuis bien longtemps en Europe, est un thé roulé, fermenté, et même parfois fumé… Le thé vert, lui, vient de la même plante, Camellia sinensis, mais ses feuilles sont simplement séchées ; elles ne subissent aucune fermentation.
Combien faut-il boire de tasses par jour ? C’est à chacun d’évaluer en fonction des effets recherchés et de la dose limite pour s’endormir convenablement le soir.

Si vous choisissez un thé vert de qualité, vous pouvez faire infuser les feuilles plusieurs fois de suite, en les laissant au fond de la tasse et en les recouvrant d’eau chaude (à 70 °C et non bouillie). Versez toujours un peu d’eau froide sur les feuilles avant la première infusion, puis ajoutez l’eau chaude. Les temps d’infusion sont généralement indiqués car ils varient selon les différents thés verts. Souvent très courts, ils se comptent même parfois en secondes.

Le vin de sauge pour se requinquer

Pour le préparer, faites macérer 100 g de feuilles dans un litre de bon vin rouge bio pendant 8 jours. Prenez-en un à deux verres à Bordeaux par jour.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de gemmothérapie
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Les Oméga 3 au menu
Les plantes qui guérissent (Poche)