La cuisine des "trigly tranquilles"

Commencez par supprimer les sucres les moins naturels, les graisses animales et hydrogénées, tout en favorisant les produits non raffinés, les légumes verts et secs, les fruits, les poissons gras… Une cuisine-santé qui se révèle fort compatible, bien sûr et une fois encore, avec les principes du régime Seignalet.

L’hiver est dans l’air froid comme sur nos marchés. Pas de débauches sur les étals de nos primeurs, les produits de saison ne sont pas légion, mais tout à fait bons pour nos assiettes et nos artères : les choux et les brocolis sont encore au mieux de leur forme, on trouve sans problème ail et oignon, encore quelques bouquets de mâche. Côté fruits, les exotiques sont bien présents (mais attention, souvent très sucrés), on se tourne sans complexe vers les ananas*, pomelos, oranges et autres kiwis.
Huîtres et Saint-Jacques peuvent faire notre ordinaire, de même que tous les poissons… Bref, il y a tout de même de quoi composer des menus bien gourmands ce mois-ci encore. À noter que pour éviter le sirop de glucose-fructose ou les matières grasses hydrogénées, il suffit de bien vérifier les étiquettes (ils doivent être déclarés très clairement dans les listes d’ingrédients, c’est obligatoire) ou mieux encore, de cuisiner «maison» en privilégiant les cuissons douces pour les graisses. Simple, non ?

QUELQUES COURSES AVEC VOUS, LES CONSEILS D'ANNE DUDOUR
ANANAS
On dit que les Amérindiens l’appelaient «nana nana» ce qui signifie : parfum des parfums. Quoi de plus parfumé en effet qu’un ananas bien mûr, à la chair d’un joli jaune soutenu et bien juteux ? Mais quoi de plus décevant, au contraire, qu’un pauvre ananas fribreux et acide ? Pour ne pas risquer de mauvaise surprise, il faut le choisir d’un beau jaune orange sans aucune zone verte si ce n’est le plumet qui doit rester assez souple au toucher, les écailles assez petites, bien lourd dans la main, mais pas trop odorant : une forte odeur perceptible de l’extérieur est signe de fermentation à l’intérieur… Riche en fibres et en broméline (qui facilite la digestion des protéines), bien pourvu en vitamine C, l’ananas peut se garder quelques jours à température ambiante (on déconseille le frigo où il risque de fermenter plus rapidement) et se déguste de préférence cru.

CLOU DE GIROFLE
Il s’agit en fait de la fleur du giroflier, qui doit son nom à sa forme très particulière. Cueilli avant floraison et séché, le clou de girofle à la saveur très forte et tenace parfume aussi bien les plats salés que les desserts sucrés et fait partie de très nombreux mélanges d’épices traditionnels. Il s’achète en vrac ou en petits pots, on le trouve rarement en poudre. Il peut se conserver plusieurs mois sans rien perdre de son parfum, s’utilise toujours avec parcimonie et de préférence pour les cuissons un peu longues où il peut développer toutes ses subtilités gustatives. Les cuisinières délicates le prélèveront avant de servir leur plat, ses hôtes pouvant ne pas apprécier de le croquer !

CRÈME DE RIZ
Ce qu’on appelle «crème de riz» dans le commerce est en fait de la farine de riz précuite à la vapeur. Légèrement sucrée mais d’un goût assez fade, elle est parfaite pour lier les sauces, crèmes ou potages, peut aussi être mélangée à la farine pour alléger les gâteaux et est incomparable pour préparer bouillies et porridges. Son énorme avantage réside dans sa cuisson très rapide (3 à 7 min selon la consistance désirée…). Mieux vaut toujours la délayer à froid pour éviter les grumeaux. En magasins bio et de produits diététiques.

PROTÉINES DE SOJA
Composées de farine de soja et d’eau, puis séchées et coupées (en granules ou en gros morceaux), les protéines de soja (dites texturées) remplacent, en toute discrétion et parfois à s’y méprendre, la viande dans n’importe quelle recette. Réhydratées dans les ragoûts ou utilisées sèches en pilaf, elles offrent des possibilités infinies. À découvrir absolument, en boutique diététique ou magasin bio.

UNE JOURNÉE DE MENUS
Au menu le matin
=> Céréales
=> Un fruit
=> Café filtré ou thé vert

Au menu à midi
=> Crudités
=> Légumes verts au poisson ou au tofu
=> Yaourt de soja ou fruit

Au menu au goûter
=> Une poignée de noix ou d’amandes ou un fruit frais
=> Thé ou tisane

Au menu le soir
=> Potage de légumes
=> Protéines végétales
=> Tisane

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Découvrez nos livres santé

Les savoureuses d'Anaïs Dufourneau
Bien manger sans cuisiner
Mon cahier de Sylvothérapie
Mon manuel de sorcière