Maux de dents, remèdes naturels pour soins urgents

Rubrique

En attendant la visite chez le dentiste, que faire ?

J’ai une carie que j’ai tardé à faire soigner. Depuis peu, ma dent est devenue très sensible. Que puis-je faire en attendant mon rendez-vous chez le dentiste ?»

DES SOLUTIONS NATURELLES
=> Aromathérapie : 1 goutte d’huile essentielle (HE) de Clou de Girofle (anesthésiante et antibactérienne puissante) ou 1 goutte HE Clou de Girofle + 1 goutte HE Gaulthérie couchée (antalgique, anti-inflammatoire) sur un coton-tige à appliquer contre la dent malade.
=> Hydrolathérapie (1) : pratiquer des bains de bouche à l’hydrolat de Laurier noble (2 parts) et de Sauge officinale (1 part). 3 à 5 bains de bouche par jour.
=>Phytothérapie : verser quelques gouttes de teinture mère de Plantago major (Plantain) non diluée sur un coton-tige à appliquer contre la dent malade.

Mon dentiste vient de procéder à un nettoyage en profondeur d’une dent couronnée ayant subi des micro-infiltrations. Il m’a installé une dent provisoire. Tout risque d’infection n’étant pas écarté, il m’a prescrit un antibiotique à n’utiliser qu’en cas d’apparition d’un oedème. Comme je trouve un peu dommage d’attendre que la situation se dégrade pour intervenir, je voudrais savoir s’il existe un moyen naturel permettant d’agir de suite contre cet éventuel risque d’infection.»

=> Aromathérapie : recourir de suite à l’huile essentielle d’Origan compact (antibactérienne majeure) sous forme de capsules huileuses dosées à 50 mg. 2 capsules 3 fois par jour avant le repas pendant 5 jours minimum.
Précision utile : en cas de traitement antibiotique prescrit par le dentiste lors de la consultation, la poursuite du traitement aromatique ne pose aucun problème et sera même encouragée, dans la mesure où les huiles essentielles anti-infectieuses présentent l’avantage de potentialiser l’action des antibiotiques. Encore une fois, merci Dame Nature !

Mes gencives me font mal. Elles sont un peu gonflées, rouges, et saignent assez facilement. Que puis-je faire ?»

Vous souffrez tout simplement d’une gingivite. Voici diverses solutions naturelles qui peuvent grandement vous aider :
=> Aromathérapie : appliquer 2 gouttes HE Tea tree ou Laurier noble sur la zone concernée 3 fois par jour pendant 3 jours.
=> Phytothérapie : appliquer du gel d’Aloe vera sur la gencive sensible jusqu’à amélioration.
=> Apithérapie : recourir au propolis sous forme de spray, de bains de bouche ou d’emplâtre.
=> Enzymothérapie : les enzymes fermentées en cascade permettent de guérir en peu de temps les inflammations des gencives. 2 ou 3 fois par jour, prendre une gorgée de Régulat et la garder longuement en bouche.
=> Un dernier petit conseil d’ami : lors du brossage des dents, prenez l’habitude de déposer régulièrement 1 goutte HE Tea tree sur la brosse avant le dentifrice (à l’argile et au ratanhia, par exemple).

Mon bébé dort mal, il pleure la nuit. Je vois qu’une dent s’apprête à percer. Il a d’ailleurs la joue rouge du côté de la dent qui pousse. Quelles solutions naturelles puis-je mettre en oeuvre pour le soulager rapidement ?»

=> À l’aide de votre petit doigt, massez doucement la gencive douloureuse avec de l’eau florale de Camomille noble. À renouveler selon le besoin.
=> Il vous est également possible de préparer la combinaison oléo-aromatique suivante, en respectant scrupuleusement les dosages indiqués : 1 goutte HE Laurier noble + 1 goutte HE Clou de Girofle + 20 gouttes d’huile végétale de Sésame. Versez 2 gouttes du mélange sur votre petit doigt puis massez la gencive 3 fois par jour.

(1) L’hydrolat - ou eau florale ou eau aromatique - est l’eau distillée (vapeur d’eau recondensée) que l’on sépare de l’huile essentielle à la sortie de l’alambic. Cette eau contient des traces d’huile essentielle (de l’ordre de 3 % en moyenne). Les hydrolats ont par conséquent une action plus douce que les huiles essentielles. Leur utilisation est de ce fait plus simple et n’expose pas à un risque de surdosage. Après ouverture, les hydrolats sont à conserver au réfrigérateur et à utiliser dans un délai raisonnable (1 à 2 mois environ). Dès lors qu’un hydrolat entamé ne sent plus bon, une seule destination pour lui : la poubelle !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Découvrez nos livres santé

Le Guide du thé vert, plante de la minceur
Agenda de la sagesse 2021
Fabriquer des produits ménagers naturels
Maux de bouche, aphtes, gingivite...