H comme…

Suite de notre petit dictionnaire explicatif sur les ingrédients cosmétiques… Pour décoder leurs appellations officielles (telles qu’elles apparaissent dans la déclaration des composants d’un produit sur l’étiquette) et en savoir chaque mois un peu plus sur ce que renferment réellement nos produits d’hygiène et de beauté.

Helianthus annuus seed oil : Huile de tournesol

Ce « corps gras » peut entrer dans l’excipient de très nombreux cosmétiques, en particulier tous ceux qui se présentent sous forme d’une émulsion (crèmes, laits, masques, fonds de teint, gels douche...), mais aussi dans les mélanges d’huiles qui constituent par exemple la base des sérums.

SON RÔLE. Riche en acides gras essentiels et en vitamine A, émolliente (assouplissant la peau) et hydratante, l’huile de tournesol est particulièrement indiquée dans les soins des peaux sèches ou des cheveux, qu’elle nourrit et régénère. Elle offre aussi une (très) légère protection naturelle contre les UV et peut ainsi être mise en œuvre dans la base des produits solaires.
SON ORIGINE. Du végétal pur. Et qu’on trouve souvent, dans les produits labellisés, de qualité biologique.
À SAVOIR. Bien tolérée par la peau, peu suspecte de pouvoir être responsable d’allergie, l’huile de tournesol n’est en fait associée à aucun risque d’effet indésirable. Elle fait également partie des huiles végétales parmi les moins onéreuses : c’est pourquoi on la retrouve très fréquemment dans les cosmétiques.

Hydrolyzed wheat protein : Protéines de blé hydrolysées

Également connu sous le nom de phytokératine, cet ingrédient intervient en tant qu’actif dans de nombreux produits de soins pour les cheveux ou pour la peau.

SON RÔLE. Antistatiques et filmogènes, les protéines de blé hydrolysées agissent également en agents nourrissants et tenseurs, pour protéger les cheveux ou travailler à renforcer la fermeté de la peau.
SON ORIGINE. C’est ce qu’on appelle un ingrédient «d’origine naturelle», c’est-à-dire que la base végétale est transformée par un processus technique relevant de la chimie, en l’occurrence ici l’hydrolysation.
À SAVOIR. Ce sont les protéines, qui, dans le blé, peuvent constituer un allergène pour les personnes sensibilisées. Par mesure de précaution, en cas d’allergie de type alimentaire, mieux vaut éviter d’utiliser les produits cosmétiques qui en contiennent. Elles pourraient envoyer au système immunitaire un message analogue à celui reçu par la consommation orale, et se traduire par les mêmes effets indésirables…

Hypericum perforatum extract : Extrait de millepertuis

Crème de soins de la peau, laits pour le corps : le millepertuis est de tous les produits à visée revitalisante ou tonifiante.

SON RÔLE. La nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques lui attribue plusieurs fonctions. Il peut ainsi être utilisé pour ses propriétés antimicrobiennes, mais c’est surtout en tant qu’agent astringent et tonifiant qu’il est mis en œuvre en cosmétique. Il est également reconnu en tant qu’actif apaisant.
SON ORIGINE. 100 % végétale.
À SAVOIR. Attention : le millepertuis est photosensibilisant et peut provoquer des réactions de la peau lors d’expositions aux rayons UV. À éviter dans les crèmes de jour en été...

Découvrez nos livres santé

Les secrets d'un jeûne réussi
Ma bible de la phytothérapie
Stress et sommeil : prescriptions
Mon cahier des Fleurs de Bach