Il n’est jamais trop tard pour bouger !

Rubrique

2 205 Suédois ont été suivis pendant 35 ans. Les chercheurs ont constaté que les hommes très actifs à 50 ans vivaient de deux à trois ans de plus que les hommes sédentaires, et un an de plus que ceux qui étaient moyennement actifs. Selon ces mêmes chercheurs, les hommes qui ont commencé à pratiquer une activité physique entre 50 ans et 60 ans avaient, au bout de dix ans, la même espérance de vie que les hommes qui faisaient régulièrement de l’exercice avant la cinquantaine. On pourrait croire que cette étude a été menée pour déculpabiliser les « feignants » de 30 à 50 ans…

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 115

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour mieux voir sans lunettes
Maux d'enfants, poussées dentaires, rhumes, poux...
Les 3 clés de la santé
Ma bible de la phytothérapie