Moins d’anesthésies pour les Alzheimer

Rubrique

Le professeur Emmanuel Planel, de la faculté de médecine de l’Université Laval, à Québec, a étudié des souris souffrant des symptômes de la maladie d’Alzheimer. Il a remarqué qu’en  soumettant ces pauvres bêtes à des anesthésies générales, on augmentait la gravité des symptômes. Selon le professeur, cette découverte devrait inciter les médecins et dentistes à limiter au maximum les anesthésies générales pour les patients souffrant d’Alzheimer.

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 115

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Les trois clés de la santé
Stress et sommeil : prescriptions
Mon cahier de tisanes pour se soigner
Mon cahier de sorcière guérisseuse