Bêta-carotène : contre-indiqué pour les fumeurs ?

Rubrique

Est-il exact que le bêta-carotène (caroténoïde) est contre-indiqué chez les fumeurs comme chez les ex-fumeurs car il augmente les risques du cancer du poumon ? Je suis une fumeuse et je prends 3 fois par jour de la provitamine A et des caroténoïdes : zéaxanthine et lutéine une fois par jour. »

Anne B. de l’Aude

La réponse de Didier Le Bail

On sait que les taux habituels des caroténoïdes, dont le plus connu est le bêta-carotène, sont plus bas chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. Grâce aux études épidémiologiques, on sait aussi qu’il y a un lien entre alimentation riche en caroténoïdes et réduction du risque de cancer du poumon. Il était donc tentant de réaliser des études cliniques afin de mesurer l’efficacité d’une supplémentation à dose élevée de bêta-carotène pour prévenir le cancer du poumon. Hélas, les résultats n’ont guère été concluants. Pire : deux études ont même montré qu’une supplémentation à forte dose de bêta-carotène était associée à une augmentation de l’incidence du cancer du poumon chez les fumeurs et les travailleurs industriels. Les scientifiques, incapables de fournir une explication claire à ces résultats inattendus, n’ont pas pris en compte le fait que le bêta-carotène administré au cours de ces études cliniques était du bêta-carotène de synthèse.
Or, pour s’en tenir au seul aspect chimique des choses, il faut savoir que les molécules de synthèse diffèrent des molécules naturelles par le fait qu’elles se présentent sous deux formes spatiales (la forme lévogyre et la forme dextrogyre) au lieu d’une seule. Or, seule l’une de ces formes est biologiquement active, alors que l’autre peut se révéler toxique pour l’organisme, et on ne peut pas toujours les séparer. Par exemple, dans le cas de l’adrénaline, la forme lévogyre est active, tandis que la forme dextrogyre est toxique. Pour prendre un autre exemple dans le domaine des vitamines, cette fois, l’acide ascorbique naturel se présente sous forme lévogyre. La forme dextrogyre, quant à elle, n’est pas assimilable par l’organisme. Or l’acide ascorbique de synthèse est pour moitié sous forme lévogyre, pour moitié sous forme dextrogyre. Comme il est techniquement possible de séparer ces deux formes, le consommateur désireux de prendre de l’acide ascorbique de synthèse aura donc tout intérêt à vérifier que le produit qu’il achète ne contient que de l’acide L-ascorbique, le « L » signifiant lévogyre.
Bref, optez plutôt pour un régime alimentaire garantissant l’apport quotidien d’un large pool d’anti-oxydants. Quant aux compléments « ciblés », mieux vaut a priori les délaisser au profit de super aliments anti-oxydants riches en caroténoïdes. Si l’on tient absolument à prendre un supplément de béta-carotène, il faut s’assurer qu’il est bien d’origine naturelle (il provient le plus souvent de l’algue Dunaliella salina, qui possède une teneur naturellement élevée en caroténoïdes).

> Aliments riches en anti-oxydants (vitamine C, polyphénols, caroténoïdes...) : fruits (notamment petits fruits rouges, fraise, pomme, pruneau, raisin, fruits citrins...), fruits oléagineux (noix, noix de pécan, noix du Brésil...), légumes (notamment légumes verts, artichaut, avocat, mais aussi légumes crucifères pour leurs composés soufrés : brocoli, choux, navet...), jus de légumes, jus d’herbe d’orge, jeunes pousses, légumineuses (notamment haricots rouges, lentilles...), ail, oignon (surtout oignon rouge), aromates (notamment basilic, ciboulette, cannelle, romarin, clous de girofle...), épices (surtout curcuma, à associer au poivre noir), ortie sèche, thé vert ou blanc, vin rouge (impérativement bio)...

> Super aliments conseillés : la spiruline (on y trouve 15 fois plus de bêta-carotène que dans les carottes !) et les baies de goji séchées (on y trouve une gamme complète de caroténoïdes, dont bêta-carotène, zéaxanthine et lutéine).

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 133

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Plantes sauvages médicinales
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Trucs et astuces de santé
Plantes Sauvages Comestibles