Psoriasis et chimiothérapie

Rubrique

Mon mari souffre de psoriasis depuis 20 ans. Il a 58 ans et jusqu’à présent, cela ne le dérangeait pas trop (...). Or, en octobre 2009, il a été opéré d’une tumeur cérébrale (...). Il a suivi une radiothérapie et une chimiothérapie. La radiothérapie a été arrêtée fin décembre 2009. Par contre, la chimiothérapie se poursuit à raison de 5 jours par mois avec du Temodal. Il a aussi pris un médicament qui luttait contre l’œdème (du Medrol qui contient de la cortisone) et qui a été arrêté il y a 2 mois. Et depuis, il fait de grosses poussées de psoriasis (...). Ses ongles se sont épaissis et dégradés. Notre médecin généraliste lui a prescrit de l’Onypso pour les ongles, du Daivobet et du Xamiol (pour le cuir chevelu). Mon mari doit donc chaque jour utiliser ces produits, mais le résultat n’est pas probant. (...) Pourriez-vous nous donner des conseils et nous aider ?

Mme A.  De Gironde

LA RÉPONSE DE ROBERT MASSON

Directeur du Centre Européen de Naturopathie Appliquée
Ex-enseignant en Faculté de Médecine/Département Naturothérapie
Prix international de l’Académie diplomatique de la Paix au Mérite des médecines naturelles

La médecine avec les pommades soulage les démangeaisons (prurit) et atténue l’extension du psoriasis. Cette démarche, louable en soi, a, aux yeux de certains naturopathes, une contrepartie : en effet, le psoriasis est une maladie soupape qui élimine, soit « un trop plein toxinique », soit exprime un stress biologique ou psychologique à la peau, ou parfois c’est simplement une carence en oméga 3 et oligo-éléments.
Il faudrait éviter les  pommades (sauf cas où il faut tempérer les démangeaisons trop intenses), car on REFOULE les toxines ou le stress et l’on risque des « maladies rentrées » plus graves, plus profondes, en enfermant le loup dans la bergerie…
Il y a donc 2 types de maladies : les maladies destructrices de la vie (cancer, infarctus, infections graves, etc.) et les maladies protectrices de la vie (dermatoses, écoulements pas ou peu infectieux, etc.), il faut combattre les premières énergiquement, mais traiter les secondes en supprimant les causes sans les réprimer aveuglement…

Concrètement je vous conseille :
1. Soigneux réglage alimentaire (voir Diététique de l’expérience).
2. Milieu des trois repas : un comprimé de VECTOMEGA (Le Stum 02 97 88 15 88), apport d’omega
3 sous forme de phospholipides hautement assimilables.
3. À jeun et 15 minutes avant le repas du soir :
> 6 granules ANANTHERUM 4 CH
+ 5 minutes après, dans un demi-verre de Mont Roucous, 50 gouttes de la préparation suivante :
> ERYTHRAEA CENTAURIUM
> SMILAX ASPERA
> MAHONIA AQUIFOLIUM
TM aà qsp 125 ml
Après une aggravation momentanée (1 mois ou 2), l’état de la peau et des ongles devrait suivre une amélioration progressive et continuelle, mais les conseils alimentaires devront être respectés.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Plantes sauvages médicinales
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Trucs et astuces de santé
Plantes Sauvages Comestibles