Les compléments alimentaires de la prostate

Rubrique

Des alliés naturels en cas d’hypertrophie bénigne ou de cancer de la prostate.

L'HYPERTROPHIE BÉNIGNE DE LA PROSTATE (HBP)
Le terme hypertrophie définit bien la nature du problème, à savoir une augmentation du volume de la prostate.

Son grossissement peut-il rendre pénible et douloureuse l'action d'uriner, bien qu'il y ait des cas où la prostate soit très volumineuse sans pour autant provoquer des troubles urinaires importants. L'HBP se présente comme un « effet secondaire » de l'andropause. Certains traitements médicamenteux peuvent aggraver l'HBP : antihistaminiques, diurétiques, antispasmodiques, tranquillisants, certains types d'antidépresseurs...

L'HBP est plus communément appelée adénome de la prostate. Un adénome est une tumeur bénigne qui se développe aux dépens d'une glande. Pour les personnes inquiètes à la lecture du terme « tumeur », qu'elles se rassurent de suite : l'adénome de la prostate est une tumeur bénigne qui ne prédispose pas au cancer de la prostate (tumeur maligne).

LE CANCER DE LA PROSTATE
Le cancer de la prostate a détrôné le cancer du poumon pour devenir la première cause de cancer chez l'homme.

L'obésité précoce et une consommation excessive de produits laitiers augmentent le risque de cancer de la prostate de façon significative. Après avoir examiné la relation entre alimentation et cancer de la prostate dans 42 pays, des chercheurs japonais sont parvenus à la conclusion que l'aliment le plus étroitement associé au risque de cancer de la prostate était le lait. Pour ceux qui ne peuvent se passer de produits laitiers, se limiter à la consommation d'un seul laitage par jour, sous forme de yogourt (de préférence au lait de chèvre ou de brebis) paraît l'attitude la plus raisonnable.

PROSTATE ET ALIMENTATION
Messieurs, la santé de votre prostate passe par l'assiette ! Aussi, dès la quarantaine, il est important de modifier, si besoin est, vos pratiques alimentaires, en vue d'accorder une place de choix à des aliments reconnus pour leurs vertus anti-oxydantes, anti-inflammatoires et antitumorales. Les aliments santé ne sont pas des médicaments. Ils agissent lentement, mais sûrement, par un phénomène d'imprégnation, contribuant progressivement à rendre le terrain défavorable au développement de multiples pathologies chroniques et graves, dont le cancer de la prostate fait partie.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Les compléments alimentaires qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle
Mon cahier de gemmothérapie