Prescription nature en cas de maladie de Lyme

Rubrique

Depuis quelques semaines, quelques mois, quelques années peut être, vous avez des troubles que vous ne vous expliquez pas, votre médecin non plus : troubles cutanés, arthritiques, cardiaques, neurologiques, oculaires… Et si c’était une maladie de Lyme ?

Où l’avez-vous attrapée ?

Lors d’une promenade faite l’été dernier dans une forêt d’Alsace ou dans la région parisienne avec vos amis et leur chien Médor ? Et, en rentrant, le maître de Médor a trouvé une tique dans les poils de son chien et l’a ôtée avec son « tire-tique ».Vous êtes rentré chez vous et, un jour ou deux plus tard, en faisant votre toilette, vous avez découvert une bestiole aussi grande qu’une tête d’épingle fixée sur la peau au-dessus de votre cheville. Vous l’avez enlevée en tirant avec une pince à épiler, vous avez désinfecté l’endroit à l’alcool et basta.

Mais, depuis, vous êtes mal, vous avez des douleurs partout

Vous avez vu apparaître une tache au niveau de la piqûre, avec une auréole rouge, qui vous démangeait et qui a disparu au bout d’une vingtaine de jours. Puis, certains jours, vous avez eu la sensation d’être attaqué par la grippe : fièvre, frissons, courbatures, grande fatigue... Plus tard, vous avez observé des plaques rouges ou violacées sur vos mains, vos jambes, vous avez ressenti des douleurs dans le dos, dans les articulations, les genoux surtout, un raidissement des muscles des bras et des jambes à l’effort, en même temps qu’un essoufflement, une tachycardie, puis ça s’est amélioré quelque temps, puis vous avez souffert de maux de tête que les anti-douleurs et anti- inflammatoires ne soulageaient pas, d’une gêne au niveau des yeux... bref, une succession de misères de toutes sortes. Puis tout ça s’est passé, vous avez été tranquille quelques mois. Ouf !

C’est alors que sont apparus des insomnies, quelques troubles de la mémoire, une anxiété avec accès de panique, une dépression même...Vous n’étiez pas bien du tout.

Et le médecin, qu’en dit-il ?

Vous avez donc consulté et vous avez signalé au médecin l’épisode balade, piqûre de tique, symptômes multiples vécus depuis. Il vous a prescrit un sérodiagnostic spécifique de la borréliose (test Elisa).
Le résultat arrive enfin, il est évident : la recherche des anticorps contre la borrelia est positive, le dosage des immunoglobulines IgG et IgM est élevé.

Le traitement prescrit par votre médecin

Le médecin vous prescrit des antibiotiques divers et variés pendant des semaines ainsi que des anti-inflammatoires, ou bien même un médicament par voie I.V., traitements plus ou moins bien supportés et, selon vous, peu efficaces. Le traitement est mis en place bien tard et il est insuffisant, car la bactérie se cache dans les hématies, les lymphocytes, dans des kystes, difficilement accessibles aux antibiotiques et donc elle pourrait resurgir ultérieurement. De plus, des traitements antibiotiques à de telles doses et si prolongés ne sont évidemment pas du meilleur effet sur l’organisme. Le foie en particulier et l’intestin n’en sortent pas indemnes.

Et c’est là que nous intervenons avec nos conseils, nos plantes, nos huiles essentielles antibactériennes, nos anti-inflammatoires naturels, nos immunostimulants, nos détoxifiants. Les plantes et les huiles essentielles pourront être utilisées à la place ou en complément des traitements chimiques classiques. Suivez les conseils anti-infectieux et anti-inflammatoires adaptés à chacun de vos troubles.

La cistrose

En Allemagne, il existe une plante qui a la réputation d’avoir une grande efficacité, c’est la cistrose (Cistus incanus tauricus). Ce végétal contient des polyphénols et catéchines (fortement antioxydants) et une huile essentielle riche en eugénol. En application cutanée, la cistrose évite la piqûre et, prise par voie orale en infusion ou en capsules, elle booste les défenses immunitaires. Elle protège donc contre les tiques et les piqûres, contre la borréliose, et elle soulage les symptômes allant jusqu’à leur disparition, même si l’infection est ancienne. Si vous pouvez vous en procurer, bravo. Sinon, vous pouvez la remplacer par ce qui suit.

Les incontournables

> Le tic-tox, à base d’extrait de propolis et d’huiles essentielles antiseptiques, antibactériennes et anti-inflammatoires, dont camomille et sarriette.
- En application, le plus rapidement possible : il tue la tique en 2 minutes et les borrelias ensuite. On laisse en place sous un sparadrap et on en remet 3 fois par jour pendant 2 jours.
- En usage interne, si vous intervenez plus tard : 5 gouttes 3 fois par jour sous la langue ou diluées dans de l’eau, au cours des repas, pendant 2 à 3 mois. La destruction des borrelias libère une grande quantité de toxines, d’où une possible aggravation des symptômes dans les premières semaines du traitement.

> Ce traitement peut être associé à de l’extrait de pépins de pamplemousse.

> En même temps, pratiquez des drainages rénaux et hépatiques, et une aide à la détoxification avec des formules d’extraits glycérinés de plantes comme :
- EG radis noir
- EG piloselle
- EG curcuma
Aa qsp 150 ml
Prenez une cuillerée à café du mélange dans un verre d’eau, matin et soir, 5 jours sur 7 pendant tout le traitement.

EG = extraits de plantes glycérinés sans alcool
Aa = à parties égales
Qsp = quantité suffisante pour

Ma prescription pour éradiquer les borrélies

> Dès la découverte de la piqûre, appliquez sur l’impact de la morsure des compresses humides imprégnées de quelques gouttes d’huile essentielle de niaouli et de lavande aspic, plusieurs fois dans la journée et pendant 2 jours.

> Faites préparer en pharmacie les deux séries de gélules suivantes :

Formule n° 1
- He eucalyptus polybractea ct cryptone  20 mg
- He satureja montana 20 mg
- He Origanum compactum  20 mg
- He cinnamomum cassia  20 mg
- He Levisticum officinale 10 mg
Pour 60 gélules ou un multiple de 60

Formule n° 2
- He sizygium officinalis 20 mg
- He Melaleuca alternifolia  20 mg
- He chamaemellum nobile 20 mg
- He citrus limonum  10 mg
Pour 60 gélules ou un multiple de 60

Prenez 1 gélule de la formule n° 1 avant chacun des 3 repas pendant 20 jours, arrêtez 8 jours.
Puis prenez 1 gélule de la formule n° 2 avant chacun des 3 repas pendant 20 jours, arrêtez 8 jours.
Et ainsi de suite, alternez ces 2 formules comme indiqué pendant 3 mois.
Puis, prenez-les par cures de 10 jours seulement, espacées de 8 jours, en les alternant également jusqu’à cessation des symptômes.

Ces huiles essentielles sont fortement antibactériennes, antiparasitaires, décongestionnantes hépatiques.
Refaites un diagnostic sérologique de contrôle 3 mois après le début du traitement.

Ma prescription symptomatique à choisir en fonction de vos troubles

Ces formules sont à commander à votre pharmacie (à parties égales, en flacons de 150 ml). Si vous souffrez de différents maux, associez plusieurs formules en alternance dans la journée. Elles s’avalent à raison d’une cuillerée à café dans un verre d’eau.

> Si vous avez des douleurs articulaires
- EG curcuma
- EG saule
- EG scrofulaire
Matin et soir

> Si vous souffrez d’insomnies
- EG escholtzia
- EG valériane
- EG passiflore
Le soir au coucher

> Si vous avez des arythmies, des essoufflements, des troubles cardiaques
- EG aubépine
- EG passiflore
Matin et soir

> Si vous êtes atteint de troubles de l’humeur, de déprime
- EG Millepertuis
- EG Griffonia
Matin et soir

> En cas d’asthénie profonde, d’épuisement
- EG Guarana
- EG cassis
Matin et midi

Ma prescription pour booster votre système immunitaire

> Faites une cure continue de probiotiques :
1 gélule ou un sachet dans 1 verre d’eau chaque matin à jeun pendant 1 mois, puis 2 prises par semaine.
- Gélules d’échinacée : 2 par jour
- Comprimés d’acérola à croquer dans la journée.

Ma prescription pour calmer vos nerfs et vous aider à gérer vos misères

> Magnésium marin B6 : 2 gélules matin et soir.

Le coup de pouce homéo

> Ledum pal. 7 cH : 3 granules le matin
+ Borrelia en dilutions korsakoviennes (consultez un médecin homéopathe).

EN BALADE ESTIVALE DANS LA FORÊT...

> Choisissez des vêtements clairs, couvrants, ajustés au niveau des jambes, des bras, du cou. Mettez des pantalons fermés dans le bas ou rentrés dans les chaussettes.
> Portez des chaussures montantes fermées, ou tennis et chaussettes.
> Portez un chapeau ou une casquette.
> Emportez votre spray répulsif anti-moustiques aux huiles essentielles et aspergez-vous toutes les 2 heures, peau et vêtements.
> Protégez les animaux qui vous accompagnent avec poudre ou spray anti-tiques, naturels de préférence, aux huiles essentielles.
> Si un pique-nique est prévu, n’oubliez pas la couverture à poser sur le sol.
> Évitez si possible les zones humides, les fourrés, les herbes hautes. Recherchez les chemins où l’herbe est courte.
> De retour à la maison, cherchez-vous mutuellement les tiques, observez votre corps (bras, jambes), inspectez minutieusement vos vêtements.

LA MALADIE DE LYME SE PRODUIT :

1/ Si un individu est mordu par une tique.
2/ Si la tique contient des agents pathogènes prêts à être inoculés à l’individu.
3/ Si la tique reste fixée sur la peau pendant au moins 12 heures.

COMMENT ÔTER LA TIQUE CORRECTEMENT ?

Le plus rapidement possible après la morsure

> Placez un crochet Tire-tique, O’Tom ou Tick Twister entre la peau et la tique, faites tourner la tique par des mouvements rotatoires 3 ou 4 tours dans le sens opposé des aiguilles d’une montre jusqu’à ce qu’elle lâche et soulevez le crochet : vous enlevez ainsi la bête en entier, le rostre compris, et vous la voyez gigoter au bout de la fourche. Désinfectez avec du Tic-Tox ou de l’huile essentielle de Lavande aspic et renouvelez la désinfection 3 ou 4 fois dans les heures qui suivent.
> Conservez la tique pour identification éventuelle.
> Vous vous serez approvisionné en crochet à tique en pharmacie, chez le vétérinaire ou en animalerie.

Voir aussi

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Les compléments alimentaires qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle
Mon cahier de gemmothérapie