Contraceptifs pour chattes : gare aux tumeurs mammaires

L’implication de certaines hormones (comme l’acétate de mégestrol), dans la survenue des tumeurs mammaires de la chatte, n’est plus à démontrer. À l’inverse, une chatte stérilisée avant 6 mois présente 91 % de risque en moins de développer une tumeur mammaire qu’une chatte non stérilisée (86 % si elle a été stérilisée avant un an).

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 159

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon manuel de sorcière
Mon cahier de Lithothérapie locale
D’ici et d’ailleurs, les épices qui guérissent
Le jeûne : mode d’emploi