Du lait...

...pour mes cosmétiques

Il constitue depuis toujours l'alimentation première des mammifères (petits d'hommes compris), tout autant que le secret (mal gardé) des beautés antiques, de Cléopâtre à Poppée, comme des plus modernes, avec l'essor des gammes de cosmétiques qui en font leur actif phare. Mais pour être commun, le lait n'en est pas moins un ingrédient précieux à intégrer dans les recettes de nos produits maison.

On ne connaît pas plus naturel, puisqu'il est produit automatiquement par toute maman dès qu'elle donne naissance à son petit, de façon à pouvoir le nourrir dès ses premiers instants. S'il vaut mieux que chaque espèce donne à sa descendance son propre lait, notre peau accepte volontiers les apports de ceux des autres. Cléopâtre, qui prenait des bains de lait d'ânesse pour préserver la beauté et la souplesse de la sienne, en est l'exemple le plus célèbre. Les laits de jument et de brebis sont également réputés pour leurs bienfaits, mais celui de vache, plus accessible et moins cher, n'est pas à négliger pour enrichir une recette de soin. Pas plus que les laits végétaux qui, s'ils n'en sont pas vraiment, ont la même consistance et ne sont pas dénués non plus d'intérêt.

Pourquoi je l'utilise

=> Le lait est destiné à nourrir les bébés, et de fait, les laits des mammifères ont tous une composition extrêmement riche en nutriments. Et leurs protéines, acides gras essentiels, vitamines, sels minéraux, acides aminés, oligo-éléments… constituent aussi d'excellents apports pour la peau, avec des propriétés hydratantes, nettoyantes, régénérantes, antioxydantes. Ils sont ainsi à même de renforcer efficacement l'équilibre et les défenses de l'épiderme.

=> Les laits végétaux, de soja, de riz, d'avoine, de quinoa, d'amande… ne sont pas en reste, chacun ayant un profil de nutriments un peu différent, mais toujours intéressant. C'est une bonne alternative aux laits animaux pour les vegans.

=> Et tous ont une texture liquide facile à intégrer dans les lotions, les émulsions, les laits ou les crèmes maison, et sont maintenant très faciles à trouver, y compris en qualité biologique, dans tous les magasins d'alimentation.

Comment je l'utilise

Pour nos recettes cosmétiques, on peut utiliser tous les laits sous leur forme liquide, en les intégrant simplement dans la phase aqueuse de nos préparations.

=> On n'aura besoin, le plus souvent, que de quelques cuillères à soupe. C'est pourquoi les laits en poudre sont aussi très pratiques : reconstitués en quelques secondes avec un peu d'eau, ils ont l'avantage de se conserver beaucoup plus longtemps sans s'altérer et en gardant toutes leurs propriétés. Et on trouve maintenant très facilement, sur Internet ou en magasins bio, des laits d'ânesse ou de jument en poudre… ce qui permet de traiter sa peau comme celle d'une reine sans bourse outrageusement délier !

=> Vous avez envie d'un "Bain à la Cléopâtre" ? Délayez simplement 100 g de lait d'ânesse en poudre dans l'eau de votre baignoire et prélassez-vous 10 à 15 minutes…

Et le lait maternel ?

Si vous êtes une jeune maman, vous savez que votre lait est parfaitement adapté aux besoins de votre bébé. Mais si vous en avez trop, il peut être intéressant de l'utiliser aussi sur sa peau plutôt que de le jeter ! Le lait maternel aurait des vertus apaisantes et régénérantes, et peut être utilisé pur sur les petites irritations du corps ou des fesses, comme sur les croûtes de lait. Il suffit de le masser doucement sur la zone à traiter, puis de le laisser sécher avant de le rincer.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Mon cahier de botanique
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de réflexologie plantaire