Du lin pour limiter les pets de vache

Rubrique

Le CO2 émis dans l’atmosphère par les activités humaines est nocif, mais bien moins que le méthane (CH4) émis par les pets de vache ! Ce gaz émis par les ruminants est certes moins important en quantité que les émissions de CO2, mais il est au moins 20 fois plus nocif pour l’environnement ! Le CH4 représente 5 % de la totalité des gaz à effet de serre. Les chercheurs de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) ont remarqué qu’en incorporant jusqu’à 6 % de graines ou d’huile de lin dans les rations des ruminants, les émissions de CH4 diminuaient d’environ un tiers sans que leur digestion n’en soit perturbée. Avant de gaver les ruminants de graines de lin, les chercheurs veulent vérifier la validité de leur trouvaille sur un plus grand nombre d’animaux.

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 117

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

L'Alimentation santé en pratique
Mon cahier de botanique
Mon cahier de lithothérapie
Et si vous faisiez tout vous-même?