Fukushima : la faune et la flore en présentent les stigmates

La catastrophe de Fukushima, en mars 2011, reléguée au passé ? Pas vraiment ! Car les Japonais découvrent aujourd’hui avec stupeur que de nombreux végétaux présentent des anomalies curieuses en rapport avec des mutations génétiques. La faune n’est pas épargnée, en particulier les poissons et les batraciens. Autant de données qui ne présagent rien de bon pour les années à venir, pour les hommes et les autres animaux soumis aux radiations.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 160

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma bible de l'homéopathie
Mon cahier de lithothérapie
Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible
Spasmophiles ? Libérez vos émotions !