La science confirme l’efficacité de la vitamine D

Rubrique

Plus les années passent, plus la vitamine D donne de bons résultats dans les études cliniques.

Et ce, pour une raison toute bête : on l’administre enfin en quantité suffisante et pendant suffisamment longtemps pour qu’elle puisse réellement agir ! Si c’est la dose « qui fait le poison », c’est aussi la dose « qui fait le remède » !

Les études d’intervention dont bénéficie la vitamine D sont de qualité diverse. Aussi ai-je passé en revue pour vous les études les plus respectueuses des règles de la « médecine fondée sur les preuves » (Evidence-Based Medicine), en d’autres termes, les études cliniques randomisées en double aveugle contre placebo. Dans le cadre de ces études à la méthodologie rigoureuse, les examinateurs ignorent qui, parmi les patients, reçoit le produit actif (en l’occurrence la vitamine D) ou le produit inactif (le « placebo »).

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 168

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Mon cahier des Fleurs de Bach
Cuisiner autrement en automne
Mon manuel de sorcière