L'ayurveda (3ème partie)

Nos mauvaises habitudes alimentaires créent des toxines et entraînent une défaillance dans le mécanisme de la digestion.

On constate que les doshas (constitutions) commencent à se déséquilibrer au niveau du système digestif. Déséquilibre encore aggravé lorsque s’y ajoutent mauvaise digestion mentale, stress émotionnel ou mauvaise adaptation aux horaires, à la saison, au climat. Connaître les aliments qui conviennent à notre constitution est donc indispensable pour retrouver ou conserver son équilibre.

QUELQUES EXEMPLES D’ALIMENTS ET LEURS EFFETS SUR LES 3 DOSHAS
Le poivre a une saveur chaude et piquante : il peut aggraver pitta et stimuler vata, mais surtout kapha. Ses 2 qualités améliorent le feu digestif : ainsi, le poivre fait passer à 90 % la capacité de digérer qui serait à 50 % sans lui, et donc aide à lutter contre l’obésité. Le poivre est également connu pour dissiper les mucosités pulmonaires (pathologie kapha).

Le gingembre a une saveur chaude, piquante (il stimule le feu digestif et brûle les toxines) et douce (régénérant). Il peut aggraver pitta, car il est très piquant. C’est un excellent anti-oxydant, stimulant, tonifiant, qui aide la digestion. En apéritif : 1 dose de jus de gingembre (passer la racine à la centrifugeuse) + 2 doses de jus de citron + 2 doses de miel + beaucoup d’eau plate ou gazeuse. Son côté chaud et piquant améliore kapha. Il est expectorant (pathologie kapha). Il améliore aussi vata et les douleurs de type vata (règles douloureuses, douleurs articulaires).

La cardamome  a une saveur chaude, amère et astringente (nettoyante – combat l’intolérance aux céréales et rafraîchit l’haleine). Elle est bonne pour vata : elle soulage l’aérophagie (air) et calme le système nerveux. Pour bien dormir, on peut boire du lait chaud avec de la cardamome. Elle est bonne pour kapha : elle est expectorante. Pour soigner une bronchite, on peut boire du jus de dattes (obtenu en trempant toute la nuit des dattes dans de l’eau) avec du miel et de la cardamome. Elle n’est pas mauvaise pour pitta (amère, astringente et non piquante).

La noix de muscade est chaude, piquante, douce et amère. Elle calme les troubles de vata (tensions nerveuses, insomnie) et régénère les tissus osseux (tissus vata). En effet, la muscade régularise la calcémie. Elle stimule kapha (aide l’assimilation, régénère le tissu reproducteur = kapha). La muscade peut aider à traiter l’infertilité, mais est à éviter pendant la grossesse, car trop stimulante.

Le clou de girofle a une saveur chaude et piquante (désinfectante) et aussi un peu amère et astringente. Idéal pour kapha : il est connu pour être un bon digestif, expectorant, antibactérien et aussi antihistaminique. Pour fluidifier les mucosités, on peut le prendre en décoction avec du miel. Dans une marinade, le clou de girofle aide à la bonne conservation.

La cannelle a une saveur chaude et piquante (élimine les toxines et désinfecte le système digestif ), mais aussi douce (calme et régénère le système nerveux de vata) et astringente. Elle rend plus légers les mets trop sucrés et apaise kapha. Une pincée de poudre de cannelle avec du miel soulage l’anxiété et apporte relaxation.

Le curcuma  a une saveur fraîche (anti-inflammatoire), amère (nettoyant, anti-oxydant) et astringente (hémostatique), légèrement piquante (antibactérien). Cette épice est bonne pour les 3 doshas et purifie les canaux subtils. Elle peut soigner à long terme les douleurs articulaires à raison de 1 g à 1,55 g par jour. Elle soigne les inflammations cutanées avec un mélange d’eau de rose et de l’aloes (mais ne laisser que 15 minutes, sinon ça tache la peau). Elle soigne bien les maux de gorge en gargarisme avec de l’eau chaude, tout en régénérant les cellules de la gorge. Mis directement sur une plaie, le curcuma stoppe le saignement, désinfecte et aide la cicatrisation. On le dit préventif contre le cancer parce que les cellules cancéreuses ne se développent que sur un terrain inflammatoire.

Le cumin a une saveur fraîche, amère et douce, et légèrement piquante (digestif ). Ce qui en fait une excellente épice pour pitta, mais tonifie les 3 doshas. Il régularise l’élément air (carminatif ) et l’élément feu (anti-inflammatoire). Une cuillerée à café dans l’eau de cuisson des choux et des légumineuses permet d’éviter les gaz intestinaux.

La coriandre a une saveur froide, amère (nettoyante) et douce (régénérante) et légèrement piquante (digestive). Comme le cumin, elle régularise les 3 doshas, soulage pitta et réduit les inflammations. Contre les gaz et pour soigner les intestins : une décoction de graines de cumin et de coriandre, dans laquelle on ajoute, après avoir éteint le feu, des graines de fenouil (à l’essence plus volatile).

Le thym indien (= ajowan) a une saveur prononcée, piquante et chaude, lui donnant une dominante désinfectante (antiseptique, antiparasitaire, antivirale et antimycosique). Le thym est aussi un expectorant, bon pour le système respiratoire (kapha).

L’ail, natif de l’Inde du Nord, est piquant (désinfectant et vermifuge) et doux, de qualité chaude. Il est à éviter chez un pitta aggravé (brûlures gastriques, colères), mais excellent pour vata, responsable de la tension artérielle.

La nutrition est la clé de voûte de la santé. Une alimentation ayurvédique est composée d’aliments sains, frais et respectueux de la nature, parce que tout ce que l’on mange entre dans la fabrication de nos cellules. C’est le point de vue de l’Ayurvéda.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les 3 clés de la santé
Cuisiner autrement en hiver
Bien manger sans cuisiner
Ma bible de la phytothérapie