Le laurier noble (Laurus nobilis)

Digestif, tonique et antiviral
Rubrique

Venant du mot latin Laurus qui signifie Triomphe, la feuille de laurier couronnait les héros. On représente rarement Jules César sans la couronne de laurier qui ornait sa tête. Chez nous, si le laurier noble est un incontournable de notre cuisine traditionnelle, c’est aussi un puissant remède en phytothérapie et un précieux allié pour les cheveux et la peau.

Également appelé « laurier sauce », le laurier noble est un arbuste méditerranéen qui peut atteindre dix mètres de haut. L’huile de baies de laurier fait partie de la composition du célèbre savon d’Alep. La feuille de laurier, quant à elle, fait partie des ingrédients du traditionnel bouquet garni. Ses feuilles séchées, délicieusement aromatiques, s’utilisent avec bonheur en cuisine, notamment dans les sauces, ragoûts, ratatouille, etc.

Par ailleurs, le laurier a de nombreuses applications en phytothérapie. C’est un puissant antiseptique, notamment de la sphère respiratoire. Il est aussi tonique, antalgique, antispasmodique, bactéricide, antiviral, apéritif, digestif, stomachique, antirhumatismal… On l’utilise pour soulager les rhumatismes et les troubles digestifs, mais également en lotion contre les pellicules ou les problèmes de peau.
La feuille de laurier a non seulement la réputation de favoriser la repousse des cheveux, mais aussi de stimuler la mémoire et de retarder le vieillissement.

Attention, seul le laurier noble est comestible ! Il ne faut surtout pas le confondre avec le laurier-rose (Prunus laurocerasus) qui est toxique.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Cuisiner autrement en hiver
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Mon cahier des Fleurs de Bach
Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles