Le régime Dukan

Le régime du docteur Pierre Dukan rencontre un énorme succès auprès du public. Quels sont les préceptes de ce régime et quelle efficacité pouvez-vous en attendre ?

Le docteur Pierre Dukan propose une méthode pour maigrir et se stabiliser en quatre temps :
1 - Une phase d'attaque au cours de laquelle seuls les aliments protéiques sont autorisés.
2 - Une phase de croisière au cours de laquelle le régime alimentaire fait alterner des journées composées soit uniquement de protéines (PP), soit de protéines + légumes (PL).
3 - Une phase de consolidation de 10 jours par kilo perdu caractérisée par le retour progressif des aliments autres que les protéines et les légumes. 1 fruit autorisé chaque jour sauf banane, cerise et raisin. 2 repas comprenant des écarts sont autorisés chaque semaine, mais une journée par semaine doit être consacrée exclusivement aux protéines.
4 - Une phase de stabilisation qui doit se prolonger tout le reste de sa vie et tenir compte d'un équilibre alimentaire. Elle consiste à garder une journée par semaine de protéines pures, comme celles de la phase d'attaque.

QU'EN DIT LA RECHERCHE
Le régime Dukan est en fait une forme particulièrement dirigée du régime hyperprotéiné. Les protéines agiraient en augmentant la thermogénèse, c'est-à-dire le nombre de calories brûlées par l'organisme même sans faire d'exercice, et en diminuant l'appétit, ce qui fait qu'avec ce type de régime on consomme moins d'énergie et qu'on en élimine plus.

LES INCONVÉNIENTS DU RÉGIME DUKAN
Les premières phases du régime excluent totalement les fruits et légumes, il peut donc être nécessaire de faire appel à des suppléments de vitamines et de minéraux. Par ailleurs, l’absence de fibres peut entraîner une constipation dont se plaignent souvent les patients. Enfin l’acidose entrainée par cet apport massif de protéines provoque fréquemment une haleine désagréable, caractéristique de ce type de régime.
Les régimes riches en protéines ont également été accusés de favoriser les maladies rénales et l’ostéoporose. En réalité, il n’existe aucune preuve qu’une alimentation riche en protéines soit néfaste pour les reins d’une personne en bonne santé, mais il est certain que les diabétiques et les personnes qui souffrent de problèmes rénaux devraient faire preuve de prudence et prendre le conseil d’un médecin.
En ce qui concerne l’ostéoporose, le risque est essentiellement lié à la consommation de protéines animales, pas végétales. Ce risque s’explique par le fait que les protéines animales augmentent l’acidité de l’organisme, qui répond en puisant dans le calcium osseux. Mais on peut se mettre à l’abri d’une telle acidose en augmentant sa consommation de fruits et de légumes. Avoir recours à des eaux minérales bicarbonatées de type Arvie ou Rozanna peut également être nécessaire.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les 3 clés de la santé
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet