L’Édamame

Le petit pois japonais qui ressemble à une fève
Rubrique

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler de ces fèves de soja cueillies avant maturité, enveloppées dans leurs jolies gousses d’un vert attrayant ? Cela est normal, elles ne sont arrivées dans nos contrées qu’il y a quelques années. Et comme je suis curieuse et toujours à la recherche de jolies couleurs dans mes assiettes, j’ai choisi de vous apprendre à mieux les connaître ! Car, pour ma part, j’ai fait de belles découvertes culinaires !

J’ai conscience que le soja est controversé. Certaines études montrent des effets positifs, d’autres des effets négatifs. Mais à chacun son libre arbitre, sachant que l’excès en tout est déconseillé. Varions les plaisirs...  

Des vertus de haute qualité    

Tout comme les lentilles, les pois chiches, les haricots secs, les fèves d’édamame font partie de la famille des légumineuses. Elles sont consommées depuis des millénaires au Japon, en Corée et à Hawaï.

=> Riches en protéines de qualité, de glucides non saturés, elles contiennent également du fer, du calcium, du magnésium, du zinc, des vitamines du groupe B, de la vitamine C et aussi des oméga 3 !

=> Elles sont donc très intéressantes pour les personnes ayant adopté un régime non carné.

=> On leur prête des vertus pour aider à diminuer le taux de mauvais cholestérol.

=> Elles contiennent des saponines et des isoflavones, deux antioxydants qui permettent de lutter contre les radicaux libres et par conséquent contre le vieillissement.

=> L’édamame est riche en phytoestrogènes, hormone produite par les ovaires.

Comment les cuisiner ?

=> Au Japon, elles sont servies en guise d’apéritif tout comme en France nous consommons des chips ou des cacahuètes. Grillées et assaisonnées avec des épices, du gingembre, de l’huile de sésame grillé, de piment d’Espelette et de tamari, elles sont très appréciées et deviennent même addictives. Une amie m’en a servi à l’apéritif dans leurs gousses. Assaisonnées de tamari, il me suffisait de presser sur la gousse et de les aspirer. Apéro original et très rigolo !

=> Leur petit croquant pourra très bien s’intégrer à une salade ou tout simplement accompagner une céréale et des légumes. Cuites plus longuement, vous pourrez réaliser une purée d’un joli vert émeraude ou bien un houmous en remplaçant les pois chiches par l’édamame.

=> Important : le soja ne peut être consommé cru, il est donc impératif d’ébouillanter l’édamame pendant au moins 5 minutes.

Où trouver l’édamame ?

Je ne l’ai jamais trouvé sous sa forme fraîche, mais je l’achète en surgelé dans les magasins de produits asiatiques. Il existe sous 2 formes.

L’édamame écossé ou l’édamame dans sa gousse. La gousse n’est pas comestible. J’ai également trouvé des édamames en magasin bio sous forme de conserves, mais ils ont perdu leur jolie couleur verte.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma Bible des aliments remèdes
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
Mon cahier de tisanes
Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...