aspartame

dulcorant ; sucrant

Rubrique

Dans les numéros 107 et 108 de Belle-Santé, trois lectrices ont témoigné des méfaits que l’aspartame pourrait causer à des personnes manifestement « sensibles » à cette substance artificielle. Deux de ces lectrices (Colette B., de Seine-Maritime et Mme C., de Saône-et-Loire) ont certifié ne plus souffrir de maux de tête à répétition depuis qu’elles ont arrêté de consommer de l’aspartame.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de tisanes
Les remèdes homéopathiques qui guérissent
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène