Rubrique

L’alimentation nous fournit une quantité impressionnante de molécules non nutritionnelles : les phyto-composés. On a ainsi identifié, à ce jour, plus de 8000 polyphénols et plus de 700 caroténoïdes. Ces substances d’origine végétale sont capables de moduler de nombreuses réactions au niveau cellulaire, mais aussi de préserver la santé d’un tissu, à l’image de la lutéine, un pigment d’importance majeure assurant la protection du tissu rétinien tapissant le fond de l’oeil.

Longtemps condamnées sous prétexte qu’elles étaient mauvaises pour la santé, les graisses, et principalement les graisses saturées, ont petit à petit disparu de l’assiette d’un grand nombre d’entre nous. Elles sont pourtant indispensables à notre organisme et notamment à notre cerveau. Réhabilitons donc les graisses une bonne fois pour toutes !

Il enjolive notre mine, stimule notre moral et nous aide à synthétiser la précieuse vitamine D… Bien dosé, le soleil nous apporte de nombreux bienfaits. Mais consommé sans modération ni protection, surtout par les plus jeunes, il peut se révéler nocif pour notre peau et notre santé.

Rubrique

Pour ne pas vieillir, lutter contre l’inflammation et la prolifération des cellules cancéreuses…

Rubrique

Mais elle a la spécificité de protéger la vue. C’est à la fin des années 1980 que les chercheurs ont commencé à s’intéresser vraiment aux pigments alimentaires et parmi eux aux caroténoïdes dont la lutéine et sa proche cousine la zéaxanthine. Et l’on s’est aperçu qu’ils pouvaient être très utiles pour bien y voir en vieillissant.

Rubrique

Dégénérescence maculaire liée à l’âge : voilà un nom de maladie bien long et bien compliqué ! Par commodité, on l’appelle donc par son « petit nom » : DMLA.

Rubrique

Le cresson des fontaines, c’est cette plante qui aime l’eau et que l’on aime dans la soupe ! Très riche en antioxydants, il protège nos petites cellules du vieillissement et de l’oxydation. Très riche en antioxydants, le cresson contient aussi deux sortes de substances très intéressantes : des caroténoïdes et des glucosinolates…

J’y tiens comme à la prunelle de mes yeux… L’expression populaire est parlante, tant la perte d’un peu d’acuité visuelle signifie aussi de lourdes conséquences en termes de qualité de vie et d’autonomie. Pour garder bon œil, faisons de notre assiette un atout visible… et gourmand !

Rubrique

Quel rapport entre les yeux et l’alimentation ? C’est aveuglant ! Ils raffolent de vitamines, d’oméga 3 et de polyphénols, apprécient la myrtille, la lutéine, la zéaxantine. Une alimentation sur mesure peut aider à prévenir les maladies oculaires ou à en ralentir l’évolution.

Rubrique

Extraordinaire mécanisme, l’oeil reçoit les images en une infime fraction de seconde. Couleurs, formes, reliefs, mouvements s’organisent en un spectacle permanent. Mais l’âge, la pollution, les maladies, les infections et surtout le soleil finissent par détraquer cet organe si fragile.

Par Jean-Luc Lome

Découvrez nos livres santé

Le Guide du thé vert, plante de la minceur
Agenda de la sagesse 2021
Fabriquer des produits ménagers naturels
Maux de bouche, aphtes, gingivite...