Quand on perd son chat

On connaît tous la chansonnette, mais quand cela nous arrive, on a plutôt envie de déchanter. Plutôt que de céder à la panique en imaginant les pires scénarii, il faut agir et vite, pour retrouver le petit égaré.

Le chat étant un animal territorial, il revient toujours chez lui, à condition bien sûr d’avoir eu le temps de s’habituer à son lieu de vie (donc prudence en cas de déménagement ou de déplacement temporaire) et de ne pas en être empêché.
Or, ce qui peut gêner un chat pour regagner son domicile, est bien connu.
- Il s’est fait enfermer quelque part, soit parce qu’il a voulu explorer un lieu nouveau et qu’il s’est fait piéger, soit parce que des gens l’ont cru abandonné et l’ont adopté en toute bonne foi.
- Il s’est blessé, il est malade ou accidenté.
- S’il n’est pas stérilisé, il est en quête d’un(e) partenaire !
- Enfin, avec certains chats de race onéreux, le risque de vol est malheureusement possible, au point que, dans certaines régions à risque où plusieurs cas suspects de disparitions ont été signalés, les vétérinaires déconseillent carrément de les lâcher dans la nature… !

Pas de risque inutile !
Quelques précautions s’imposent avant de laisser votre matou vagabonder par monts et par vaux. Si vous habitez à proximité d’une route à fort trafic, habituez-le à vivre enfermé ou mettez des filets spéciaux (indéchirables !) pour chats, tout au long de vos murs ou sur votre balcon.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les plantes qui guérissent (Poche)
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
L'alimentation santé : les recettes!
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison