Que faut-il manger pour éviter les crampes ?

Rubrique

De l’eau (pas n’importe laquelle !), des légumes, des fruits… Ce n’est pas bien compliqué d’éviter les crampes musculaires liées au sport. Mais les crampes nocturnes, c’est une autre histoire…

Une crampe, ça fait très mal ! Mais ce n’est pas grave. Heureusement. Sauf que lorsqu’elle empêche de marcher ou réveille la nuit, elle peut devenir très gênante. Pour mieux combattre l’ennemi, il faut mieux le connaître. Une crampe est une contracture musculaire involontaire : les fibres se crispent alors que le sang ne les irrigue plus. Généralement, elle ne dure que quelques minutes, et «lâche» lorsque l’on étire le muscle au maximum tout en douceur. Mais si vous ne changez rien à votre vie, à votre alimentation et à votre environnement, rien ne l’empêchera de revenir… Mais changer quoi ?

SPORTIVE OU CIRCULATOIRE ?
Il faut d’abord bien distinguer l’origine du problème. Il existe deux grandes catégories de crampes. Celle due à la fatigue musculaire, typique chez les sportifs, et celle due à une mauvaise circulation, typique la nuit chez les seniors.
Il faut ensuite apporter la bonne réponse.

Crampes "sportives"
Un muscle qui travaille produit de l’acide lactique, responsable des célèbres courbatures et de bien d’autres inconforts musculaires. Évacuer cet acide est absolument primordial :
1. en buvant des boissons adaptées
2. en évitant une alimentation trop acidifiante (mal courant, hélas)
3. et, bien sûr, rengaine connue, les sportifs doivent s’échauffer, boire suffisamment – ce qui ne veut pas forcément dire des litres – pendant l’effort (et après), et savoir que le froid peut provoquer de mémorables crampes.

Les 3 grands facteurs de crampes sont :
Le froid
La déshydratation
Le manque de minéraux (notamment le magnésium)

Comprenons-nous bien : les non sportifs peuvent parfaitement souffrir de ce type de crampe ! Marcher brusquement un peu trop vite alors que dehors il fait très froid, déménager un meuble sans avoir échauffé ses muscles… Un mauvais traitement musculaire, c’est vite arrivé !

Crampes "seniors"
La maladie veineuse chronique se traduit souvent, en stade 1, par des crampes nocturnes accompagnées de sensations de jambes lourdes et de gonflements. Il faut y prêter attention car, sans traitement efficace (à base de plantes surtout), la maladie poursuit son chemin. Tout doit être mis en œuvre pour une bonne circulation du sang.
En plus des conseils de cet article, relisez aussi Que manger pour avoir une bonne circulation ? (Belle-Santé n° 77).

LES BONS RÉFLEXES ALIMENTAIRES
VOS AMIS
> Le magnésium. Le mieux est de forcer sur les amandes, les légumes verts (très très verts !), les légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots rouges…). L’eau minérale Salvetat, Hépar ou Contrex.
> Le potassium, autrement dit des cargaisons de fruits et légumes, frais ou secs. S’ils sont, en plus, alcalinisants (c’est-à-dire s’ils s’opposent à l’acidification), c’est encore mieux.
> Les fruits secs, type amandes, pistaches et noisettes. Extra riches en potassium eux aussi. (Pédale plus douce sur les noix et les arachides, plutôt acidifiantes).
> Le saumon et la morue, deux poissons sources de potassium… Figurez-vous que la seiche et le poulpe, aussi ! Accompagnez-les systématiquement de légumes verts (cuits, en salade…) plutôt que de riz, lui aussi acidifiant.
> Les haricots secs. Parmi les légumes secs, famille chaudement recommandée pour votre assiette quotidienne ou, au moins, tri-hebdomadaire, les haricots sont les plus alcalinisants.
> Spécial crampes nocturnes. Les vitamines B jouent un grand rôle dans le confort musculaire : fruits, légumes, céréales complètes, volailles, œufs, nous voilà !
> Spécial sportifs. L’eau minérale de Vichy-St-Yorre contient un taux record de bicarbonates (4 368 mg/L). Ceux-là même qui apaisent magistralement les brûlures d’estomac ! Les bicarbonates luttent contre l’acidité musculaire, donc favorisent la récupération des muscles pendant et après l’effort. (Ne confondez pas avec la Vichy Célestins, moins riche en bicarbonates !)
> Le miel. Encore une délicieuse source de potassium. Mais n’en abusez pas ! Il est très sucré !

VOS ENNEMIS
> Les boissons gazeuses (sodas). Bourrées d’acides phosphorique et/ou citrique – à la fois agents conservateurs et acidifiants – ce sont de véritables machines à crampes.
> L’abus de protéines animales. Un peu, c’est bien (les muscles aiment les protéines !), trop, elles sont acidifiantes.
> L’excès de "mauvaises" graisses (sauces, plats préparés, viandes grasses, etc.), elles aussi très acidifiantes.
> L’excès de sel, qui fait exactement l’inverse du potassium.
> L’excès de café (et de caféine = sodas type colas, thé, chocolat…).
> L’alcool. Rédhibitoire. Un petit verre de temps en temps, pas de problème. Un lendemain de grosse fête alcoolisée, crampes assurées (si vous y êtes sujet).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Devenir acteur de sa guérison
Ma Bible des aliments remèdes
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.