Que faut-il manger pour favoriser la fertilité ?

Rubrique

La fertilité n’a rien de magique. Comme toutes les fonctions du corps, elle résulte aussi, au moins en partie, de l’hygiène de vie et du contenu de l’assiette. Autant chez le papa que chez la maman !

Vous vous souvenez de cette jolie allégorie destinée à expliquer aux jeunes enfants « comment on fait les bébés » ? « Papa met une petite graine dans le ventre de maman, et ça pousse ». L’image est poétique, mais finalement tout à fait conforme à la réalité. Pour que la petite graine (le spermatozoïde) « grandisse et devienne un bébé », il faut d’une part qu’elle soit en pleine possession de ses moyens, d’autre part que le milieu où elle se trouve soit lui aussi « accueillant et nutritif », c’est-à-dire propice à son développement. Ce qui explique pourquoi les conseils d’hygiène de vie en général, et d’alimentation en particulier, s’adressent aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

UN PROGRAMME PRÉCONCEPTIONNEL
Faire un bébé est sans doute le plus fabuleux miracle que peuvent accomplir un homme et une femme. Mais parfois, l’enfant se fait attendre. Et les futurs parents s’inquiètent... En dehors de toute cause organique (à vérifier impérativement avec le médecin) et d’incompatibilité « génétique », la plupart des couples qui tardent à procréer devraient adopter certaines habitudes alimentaires.

LES BONS RÉFLEXES ALIMENTAIRES
Vos amis
- Levure de boulanger, germe de blé, blé complet, épinards, œufs (jaune), foie de veau, fenouil, choux, haricots verts, salade... tous sont riches en vitamine B9.
- Légumes à chaque repas, dont au moins 1 sous forme de crudité + 2 fruits crus dans la journée.
- Crustacés, foie de bœuf, poulet, poisson, œufs… et tous les produits d’origine animale, y compris le fromage, renferment de la vitamine B12, nécessaire à la duplication cellulaire.
- Des études ont montré que chez les femmes en manque de magnésium, une supplémentation suffisait à augmenter leur taux de fertilité. Mangez des amandes, des légumes verts à feuilles…
- Fruits de mer, foie, viande, poisson et jaune d’œuf sont les meilleures sources de zinc et de sélénium, deux minéraux clé de l’activité sexuelle et de la fertilité. Chez l’homme, une déficience (fréquence = 60 % !) est l’une des raisons majeures de l’infertilité.
- Poissons à chair grasse — maquereau, saumon, sardine —, abats, aliments à base de soja (huile, tofu, graines…), bœuf et, un peu moins, noix, amandes, épinards… : ces aliments apportent de la co-enzyme Q10, qui améliore la vivacité des spermatozoïdes.

Vos ennemis
- la pollution, les résidus de pesticides, l’eau du robinet, les dérivés de plastiques, surtout souples.
- Les métaux lourds (mercure, cadmium…). Évitez les jus de fruits et sodas en cannette, jetez les vieilles boîtes de conserve. Et surtout ne fumez pas !
- L’alcool. Restreignez-vous à 1 ou 2 verres de vin rouge par jour, grand maximum. Dès le début de la grossesse, cessez toute consommation d’alcool. Zéro goutte pendant neuf mois !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier des Fleurs de Bach
Mon cahier pour brasser de la bière
Poids : mode d'emploi