De la vitamine D contre la DMLA

Rubrique

Il ne s’agit pour le moment que d’une petite étude réalisée sur un modèle animal, mais des chercheurs de l’University College de Londres ont examiné l’effet de 6 semaines d’injections de vitamine D sur les changements liés au vieillissement des yeux de souris. Par rapport à ceux d’un groupe témoin, les yeux des souris traitées à la vitamine D présentent moins de cellules macrophages, qui sont moins actives et donc moins susceptibles de provoquer une inflammation, et moins d’accumulation de bêta-amyloïde : autant d’atouts pour freiner la DMLA. Les chercheurs anglais qui ont réalisé l’étude estiment que ces effets se sont traduits par une amélioration significative de la fonction visuelle. À confirmer sur les rétines humaines…

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 144

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Mon cahier de bien-être des 4 saisons
Bien manger sans cuisiner
Le jeûne : mode d’emploi