La ronde des saisons : le printemps

Rubrique

Le printemps est la saison du renouveau. C'est le moment propice pour régénérer son organisme, sauf que cela passe par une étape préalable incontournable, à savoir désencombrer son corps des déchets accumulés durant l'hiver.

IL ÉTAIT UN FOIE...
La médecine traditionnelle chinoise (MTC) nous enseigne que chaque saison stimule plus particulièrement un organe. Or, au printemps, l'organe concerné n'est autre que le foie !
Le foie est le plus gros organe du corps. Il contient 240 milliards de cellules et pèse environ un kilo et demi ! Le foie est aussi un organe gorgé de sang. Songez que le sang arrive dans le foie avec un débit d'un litre à la minute ! Autre caractéristique du foie : il stocke des réserves de nutriments tels que protéines, vitamines (A, B12, D, E, K) et minéraux (fer, cuivre). Il peut ainsi emmagasiner des réserves de vitamine A pour 1 à 2 ans ou de vitamine B12 pour 1 à 4 mois. Mais ce qui nous intéresse tout particulièrement aujourd'hui, c'est le rôle essentiel du foie en tant qu'émonctoire.

MON FOIE, CE POT DE COLLE...
Les rigueurs de l'hiver conduisent bon nombre d'entre nous à adopter une alimentation déséquilibrée trop riche en glucides (céréales et farines raffinées, sucres industriels) et en lipides (graisses animales, huiles végétales raffinées, hydrogénées). D'où une production excessive de déchets de consistance visqueuse dénommés « colles » en naturopathie. Or, le foie est directement impliqué dans l'élimination de ces colles, à travers les chasses biliaires. En cas de faiblesse hépato-biliaire, des émonctoires de secours prennent le relais, en l'occurrence la peau et les muqueuses respiratoires et utérines.
Cela se traduit par l'apparition de symptômes, de pathologies « providentielles », permettant à l'organisme d'expulser les colles accumulées : rhinites, sinusites, bronchites, glaires, pertes blanches, acné, eczéma suintant...

C'EST PARTI POUR LA CURE !
Le produit de base de la cure détox est la sève de bouleau, véritable « élixir de printemps ». La sève, produite en abondance par le bouleau à l'arrivée du printemps, fournit aux bourgeons les minéraux, oligo-éléments et vitamines dont ils ont besoin pour assurer leur croissance.

LES EFFETS D'UNE CURE DE SÈVE DE BOULEAU
La sève de bouleau se distingue par un effet « deux-en-un », assurant à la fois une dépuration et une revitalisation de l'organisme. Le premier effet perceptible de la cure de sève de bouleau est une diminution de la fatigue : on se sent mieux, on retrouve un meilleur tonus. Ce côté « fortifiant » de la sève de bouleau s'explique très certainement par sa richesse en minéraux et oligo-éléments, notamment calcium, magnésium, potassium, zinc et manganèse.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon manuel de sorcière
Ma Bible des aliments remèdes
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Mon cahier de Lithothérapie locale