L’huile d'onagre

En cas d’eczéma, de polyarthrite rhumatoïde...
Rubrique

Cette huile, déjà connue pour ses bienfaits sur les troubles féminins au moment de la ménopause ou selon les périodes du cycle menstruel, est également un anti-inflammatoire naturel.

On extrait l’huile d’onagre des petites graines de cette plante originaire d’Amérique du Nord par pression à froid pour en conserver tous les bienfaits. Généralement, on ajoute à cette huile un peu de vitamine E pour éviter qu’elle ne s’oxyde. Déjà les Amérindiens utilisaient l’onagre pour se soigner.

EN CAS D'ECZÉMA
L’une des indications les plus connues de l’huile d’onagre concerne l’eczéma. Les résultats ne sont pas immédiats, mais, après plusieurs semaines, la qualité de la peau s’améliore nettement.

ET POUR SOULAGER LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE
Une méta-analyse récente, concernant des essais avec l’huile d’onagre en cas de polyarthrite rhumatoïde, a conclu que les huiles contenant de l’AGL, c’est-à-dire les huiles de bourrache et d’onagre (celle de pépins de raisin en contient aussi beaucoup), étaient efficaces pour atténuer l’inflammation.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bien manger sans cuisiner
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Et si vous faisiez tout vous-même au jardin ?
Mon cahier de tisanes