Pour éviter Alzheimer, pensez à la cannelle

Rubrique

Deux des composants de la cannelle, le cinnamaldéhyde (qui lui donne son parfum) et l’épicatéchine (un antioxydant) empêchent le développement d’enchevêtrements filamenteux caractéristiques de la maladie d’Alzheimer. C’est ce qu’ont découvert des chercheurs de l’Université de Santa Barbara en Californie. Déjà en 2011, une étude avait montré qu’un extrait de cannelle améliorait la fonction cérébrale chez des souris atteintes de maladie d’Alzheimer. Sans pour autant faire d’abus, n’oubliez pas de parsemer vos tartes aux pommes, compotes de pommes ou orange douce de cette délicieuse épice !

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 158

Découvrez nos livres santé

Les remèdes homéopathiques
Les plantes qui guérissent (Poche)
Mon cahier de sorcière guérisseuse
L'Alimentation santé en pratique