Jardins de rocaille

Rubrique

Un peu de dépaysement : montagne, mer ou Japon ? Un esprit de collectionneur ? Un endroit où rien ne pousse ? Une pente à aménager… ? Tentez un jardin de rocaille ! 

Une « rocaille » introduit au jardin un espace différent où le minéral a plus de place, où la déclivité du terrain est mise en valeur, où des plantes de bord de mer, de montagne ou de collection (azalées, saxifrages, plantes alpines) sont « posées » là naturellement, alors que la visée esthétique est très précise… Bref, lorsqu’elle est aboutie, une rocaille dit quelque chose du jardinier et de sa relation au jardin.

LES POINTS CLÉS À PRENDRE EN COMPTE AVANTE DE SE LANCER :
L’agencement doit avoir un rendu esthétique quel que soit l’endroit d’où il est vu ; faire un croquis coloré est prudent.
L’entretien, le désherbage surtout, demande un temps important. Il faut en tenir compte pour déterminer la surface.
La nécessité d’une pente.
L’exposition ensoleillée est la règle pour la plupart des rocailles
Souvent, soigner l’aspect naturel donne un beau résultat
Les plantes de rocaille sont majoritairement adaptées au sol pauvre et sec.
La fertilisation doit être localisée à chaque pied pour limiter le désherbage et ne pas être trop riche en azote.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Mon cahier détox sucre
Le mensonge des antidépresseurs
Ma bible de la phytothérapie
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent