AVC : l’alcool aggrave les lésions, et pas seulement…

Rubrique

En cas d’AVC, non seulement l’imprégnation alcoolique amplifie les dégâts, mais elle peut empêcher le seul traitement efficace pour faire une thrombolyse, c’est-à-dire dissoudre le ou les caillots à l’origine de l’AVC. Car pour cela on injecte une enzyme qui, ne pouvant être correctement traitée par le foie intoxiqué à l’alcool, perd son effet bénéfique…

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 178

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon manuel de sorcière
Ma Bible des aliments remèdes
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Mon cahier de Lithothérapie locale