La Châtaigne : les 4 meilleures associations santé

Rubrique

Les châtaignes renferment une quantité phénoménale de glucides (très) complexes, bons pour le transit, le contrôle du cholestérol,  la vésicule biliaire (anti-calculs), la flore intestinale, la prévention du diabète, les fringales. Et en plus, elles sont très pauvres en graisses, contrairement aux autres fruits à écale. Apprenez à les associer et à les apprêter simplement.

Les petits secrets

Châtaigne ou marron, telle est la question. En fait, c’est la même chose : le fruit du châtaigner (et non du marronnier), extrait de sa bogue épineuse. Mais la première est cloisonnée par une peau brune, tandis qu’il n’y a nulle séparation dans le second. Achetez exclusivement des fruits brillants, lourds, à la coque non trouée. Conservez-les quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, pas plus. Avant de les préparer, mettez-les dans un grand saladier d’eau, et jetez impitoyablement ceux qui flottent. Sinon, testez aussi la farine de châtaigne, c’est bon !

Super acido-basique  : châtaigne + légumes d’automne

La châtaigne, seul féculent non acidifiant, se marie à me réveille avec les légumes racines du moment, champions olympiques de l’équilibre acido-basique, car particulièrement fournis en magnésium et en potassium.

La suggestion du chef : wok d’automne

⇒ Faites griller ½ kilo de châtaignes dans une poêle dédiée (à trous), au feu, ou encore à la plancha.

⇒ Une fois prêtes, épluchez ; attention ça brûle.

⇒ Dans un wok (ou une poêle), versez un filet d’huile d’olive et faites revenir 5 mn 1 betterave (crue), 1/2 céleri-rave, 2 carottes, 1 oignon et une poignée de champignons de saison (par exemple des girolles), tous détaillés en julienne de même taille.

⇒ Ajoutez les châtaignes, laissez encore 2 mn.

⇒ Salez, poivrez.

Vous pouvez aussi utiliser des châtaignes en bocal pour une recette express, douce, chaleureuse… mais moins croquante.

Antioxydant : châtaigne + poire

La poire est riche en antioxydants de type phénoliques et en fibres. Tous ces ingrédients vont divinement bien ensemble.

La suggestion du chef : salade laitue, poulet, poires, châtaignes

⇒ Rincez et découpez vos poires en lamelles.

⇒ Répartissez-les sur des feuilles de laitue émincées, ajoutez des cubes de poulet cuit et des brisures de châtaigne pour farce (sinon émiettez quelques châtaignes cuites). Un peu de vinaigrette. Hop !

Vous pouvez remplacer le poulet par la dinde, en période de fête lorsque vous avez un petit reste, ou par n’importe quelle autre volaille.

> Gardez la peau de la poire : elle concentre les antioxydants et les fibres, bien moins présents dans la chair.

> Revers de la médaille : châtaigne et poire sont riches en Fodmaps, alors si vous êtes intolérant à ces petits sucres indigestes, qu’ils vous provoquent des ballonnements et des maux de ventre, oubliez cette salade.

Coupe-faim gourmand : fruit frais + farine de châtaigne

La châtaigne s’entend naturellement bien avec les fruits d’automne, avec lesquels elle partage une vraie passion pour les minéraux et les fibres, aptes à calmer les appétits les plus féroces. La cannelle est l’épice n°1 pour maîtriser sa glycémie, donc son appétit.

La suggestion du chef : crumble à la farine de châtaigne

⇒ Préchauffez le four à 180 °C.

⇒ Épluchez et coupez en dés un ou des fruits de saison (pomme, poire, pêche de vigne, figue…), étalez-les dans un plat à four, beurré dans le fond.

⇒ Dans un saladier, mélangez à la main 70 à 75 g de farine de châtaigne, 100 g de sucre et 70 g de beurre : travaillez le mélange jusqu’à former une sorte de sable.

⇒ Ajoutez un voile de cannelle moulue si vous aimez.

⇒ Répartissez cette pâte à crumble sur les fruits, enfournez pour 30 à 35 mn.

Impossible d’obtenir une vraie pâte à crumble autrement qu’avec du vrai beurre et du vrai sucre. Alors régalez-vous et ne cherchez pas à remplacer un quelconque ingrédient !

Amie du métabolisme (antikilos, antidiabète) : châtaigne + endive

Voici une assiette super complète, sans viande, qui prend soin de notre équilibre et de notre métabolisme. Quant à l’endive, c’est un poids plume de rêve quand on fait attention à sa ligne.

La suggestion du chef : assiette d’endive, maïs, châtaigne et chèvre frais

⇒ Faites revenir quelques châtaignes cuites et épluchées dans une poêle, avec une petite échalote émincée et un filet d’huile d’olive.

⇒ Pendant ce temps, rincez et coupez une endive en lanières, installez-les joliment sur une assiette.

⇒ Ajoutez quelques cerneaux de noix.

⇒ Formez des boulettes d’environ 2 cm dans vos mains avec du chèvre frais, et roulez-les sur une petite soucoupe couverte de ciboulette fraîche émincée.

⇒ Terminez par le contenu d’une petite boîte de maïs égouttée, et enfin les châtaignes chaudes.

Petite faim ? Limitez-vous à 2 boulettes et laissez tomber le maïs.
Grosse faim ? Ajoutez un mélange de graines à croquer (graines de courge, de chia, de sésame…) sur l’ensemble de l’assiette.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les 3 clés de la santé
Cuisiner autrement en hiver
Bien manger sans cuisiner
Ma bible de la phytothérapie