Un coup de poing dans une porte ?

Gare à la fracture 5e métacarpe !
Rubrique

Un coup de poing dans un mur ou une porte… il n’en faut pas beaucoup plus pour se fracturer le 5e métacarpe, cet os long situé sur le bord externe de la main et qui relie les os du poignet à l’auriculaire.

Les médecins parlent souvent de « fracture du boxeur » pour décrire la fracture du 5e métacarpe. Rappelons que les métacarpes correspondent aux os longs reliant le carpe (os du poignet) aux premières phalanges. Le 5e métacarpe précède donc l’auriculaire. Et point besoin de donner des coups de poing sur un ring pour en souffrir : tout traumatisme de la main sur un plan dur, poing fermé, peut s’accompagner d’une telle fracture. Et dans certains cas, comme frapper rageusement dans un mur ou une porte, d’autres métacarpes peuvent également se fracturer.

Peu d'incertitude diagnostique

La fracture du boxeur ne pose que peu de problème diagnostique tant l’aspect clinique est caractéristique. En définitive, les radiographies servent essentiellement à déterminer le type de fracture, qui va conditionner le geste thérapeutique. Elles permettent également d’éliminer l’existence d’une autre fracture métacarpienne associée.

Douleur sourde immédiate

Cette fracture se manifeste par une douleur sourde, immédiate, réveillée par la palpation. Dans les minutes qui suivent, un hématome apparaît sur le dos de la main, côté externe, semblable à une « bosse de chameau ». Curieusement, la fracture du 5e métacarpe ne s’accompagne que rarement d’un hématome dans la paume de la main. Autre signe typique observable : un trouble de la rotation du petit doigt qui signe une fracture avec déplacement au niveau de la tête du métacarpe. D’une façon générale, ce type de fracture est assez stable, d’autant que l’hématome va mettre le foyer de fracture sous tension, constituant ainsi une attelle naturelle.

Glaçage

À l’instar de la plupart des traumatismes sportifs, le premier geste utile consiste à refroidir la lésion afin de limiter le saignement. Rien de tel qu’une poche emplie de glaçons posée sur la bosse de chameau, à renouveler plusieurs fois par jour. À ce stade, les pommades ne servent à rien. Une immobilisation sommaire (un simple bandage) permet d’attendre l’examen radiographique. En cas de douleur, la prise de paracétamol est suffisante. En effet, la douleur n’est pas intense, à condition de ne pas bouger la main ou les doigts, bien entendu.

De la simple immobilisation…

Une immobilisation suffit en cas de fracture non déplacée et stable du 5e métacarpe, pendant 21 jours seulement. Attention au risque d’enraidissement lors d’une immobilisation prolongée.

… à l'intervention chirurgicale

En revanche, l’intervention chirurgicale est indispensable en cas de : • fracture ouverte • fracture déplacée de la tête qui entraîne une rotation du petit doigt lors de la fermeture du poing • fracture déplacée de la diaphyse (partie longue du métacarpe) avec une angulation majeure qui « raccourcit » l’auriculaire par un effet de décalage. Selon le type de fracture, le chirurgien se contentera de la réduire, ou bien il posera au choix une vis, une broche ou une plaque vissée.

La kiné pour éviter les séquelles

Après le temps de consolidation osseuse, la kinésithérapie est nécessaire afin de retrouver une mobilité normale de l’auriculaire et éviter une ankylose durable. Reste enfin la possibilité d’un cal vicieux séquellaire sur le dos de la main, qui se traduit par une petite tuméfaction dure et indolore en regard du foyer de fracture.

Voir aussi
Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Devenir acteur de sa guérison
Ma Bible des aliments remèdes
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.