Faites vos bougies de massage et essayez les massages à la cire de bougie !

Rubrique

Ce mois-ci, je vais vous apprendre à vous toucher les uns les autres… parce que le toucher est un des sens les moins évidents par les temps qui courent et que c'est pourtant vital pour le bien-être.
Vous connaissez les bougies de massage ? Pas de panique, vous allez voir que ça ne brûle pas, ça chauffe juste un peu et ça procure une incroyable détente…

Matériel

- Des petits contenants de plusieurs tailles pour les petits et grands massages
- Des mèches à bougies : à trouver chez un grossiste en apiculture ou à commander sur internet
- Un thermomètre.

*

Matières premières

Bien sûr, inutile de le répéter mais quand même, on va privilégier le bio pour avoir le moins de résidus néfastes dans nos fabrications.

- De la cire d'abeille (chez les apiculteurs) ou de la cire de soja (en magasin de création artistique)
- Du beurre de karité (en magasin bio)
- De l'huile de coco (en magasin bio)
- De l'huile végétale qui sent bon ou adaptée au type de peau de la personne massée. On peut très bien prendre celle de la cuisine (en magasin bio)
- De l'huile macérée adaptée à son type de peau ou pour un soin donné (recette très facile du macérât huileux sur la chaîne Youtube de Rebelle-Santé ou dans Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le, éditions Mosaïque-Santé)
- De l'huile essentielle (en magasin bio)
- Des pigments irisés (micas) si on veut...

La cire

On peut trouver toutes sortes de cires mais, comme on va devoir la faire fondre pour l'utiliser sur la peau, on va faire attention au point de fusion de la cire utilisée.

Le point de fusion est la température à laquelle la cire fond.

Une cire avec un point de fusion trop élevé risque de brûler la peau, c'est pour ça qu'on va utiliser celles qui ont le point de fusion le plus bas possible, qui fondent donc lorsqu'elles sont un peu chaudes, de contact agréable...

La cire de soja est celle qui fond à la température la plus basse, mais elle est moins facile à trouver que la cire d'abeille qui, elle, a un point de fusion un tout petit peu plus élevé. Si vous êtes végan ou si vous préférez une cire un peu moins chaude, sachez qu'on trouve de la cire de soja sur internet et aussi dans certains magasins de loisirs créatifs.

On va utiliser au minimum 10 à 20 % de cire dans nos préparations.

Alors, évidemment, les quantités de cire vont dépendre des contenants que l'on va choisir, mais aussi et surtout de la taille de la personne à masser, si on sait à l'avance qui aura le privilège du massage.

Par exemple, pour un homme des bois qui mesure 1 m 78 et 82 kg, une petite bougie de 20 grammes est suffisante pour faire le tour du bonhomme. Donc pas la peine d'en faire des quantités astronomiques, sauf si on y prend goût ou si on est un pro du massage. Dans ce cas, c'est super d'avoir le choix à offrir aux futurs massés : choix en odeurs, en couleurs et en huiles.

On peut aussi faire un ou des pots plus gros pour ne pas avoir à en refaire trop souvent.

Il faut aussi savoir que la cire met un certain temps à fondre. Prévoir une dizaine de minutes avant de pouvoir commencer le massage, puis éteindre la bougie et faire couler la cire dans la main pour vérifier la température. On peut allumer et éteindre la bougie plusieurs fois de suite, comme une bougie normale.

Le beurre végétal

On va utiliser dans nos préparations du beurre végétal, ici de karité, à hauteur de 50 % pour faciliter la dureté de nos bougies, mais aussi leur tenue, pour qu'elles ne fondent pas trop vite et qu'on ait le temps de faire le massage.

Les huiles essentielles

En revanche, attention aux huiles essentielles (HE) utilisées, certaines risquent de prendre feu si leur point éclair est trop élevé.

Le point éclair d'une huile essentielle est la température à laquelle elle s'enflamme.

On va donc prendre des HE dont le point éclair est inférieur à 65 °C.
Voici la liste, non exhaustive, des HE que vous pourrez utiliser (ce sont les plus faciles à trouver) : bois de Hô, cade, camomille allemande, cannelle (feuilles ou écorce), cèdre (Atlas ou Virginie), citronnelle, cyprès bleu, estragon, eucalyptus citronné, gaulthérie, géranium (Bourbon ou Égypte), girofle (clou et feuilles), lavande et lavandin (tous), lemongrass, litsée citronnée, mélisse, menthe (toutes), myrrhe, myrte, origan vulgaire, palmarosa, patchouli, petit grain, santal, tea tree, vétiver, ylang-ylang…

On peut très bien allier l'utile à l'agréable en massant avec des huiles végétales et essentielles adaptées à un soin donné, comme par exemple avec une bougie de massage « thérapeutique » anti-inflammatoire (voir les recettes plus loin).
Utiliser au maximum 2 % d'HE pour un massage cosmétique, en général quelques gouttes suffisent pour le parfum, et 5 % pour un massage thérapeutique.

Les huiles végétales

Les huiles végétales (HV), quant à elles, ne sont pas indispensables, vous pouvez même faire une bougie de massage sans elles, mais leurs bienfaits sont réels...

On ne les choisit pas en fonction de ce point éclair puisque la température de fonte (point de fusion) n'est pas très élevé.

On peut utiliser les huiles végétales pour leur effet cosmétique ou, comme je vous l'ai dit plus haut, pour leur effet thérapeutique.

Et si on a la bonne idée de se faire soi-même ses huiles macérées (HM), cela devient un vrai bonheur de faire des bougies personnalisées pour chacun.

Réalisation

Pour un pot de 20 grammes (g)

• 4 g de cire d'abeille jaune (ne pas oublier que la cire blanche est en général nettoyée de ses principes actifs) ou de soja
• 10 g de beurre de karité
• 4 g d'HV de coco
• 2 g d'HV de noyau d'abricot
• 10 gouttes d'HE d'ylang-ylang

⇒ Peser toutes les matières premières (sauf l'HE) et mettre à fondre au bain-marie (photo 1).

*

Vérifier régulièrement pour éviter que les ingrédients ne brûlent pas.

⇒ Choisir le contenant adéquat à la quantité désirée.

⇒ Couper la mèche avec 1 cm de plus que la hauteur du contenant (photo 2)

*

et la tremper dans les matières fondues (pas besoin qu'elles soient toutes fondues), puis la laisser refroidir bien droite sur du papier cuisson (photo 3).

*

⇒ Avec un petit morceau de cire (ramollie entre les mains), positionner la mèche au milieu du pot et la « coller » au fond avec la cire (photo 4).

*

⇒ Faire tenir la mèche positionnée au milieu avec une petite pince à linge (photo 5).

*

⇒ Une fois toutes les matières premières fondues, les sortir du bain-marie. Attendre un petit peu pour ajouter l'HE (il ne faut pas que la cire trop chaude la dénature), mais pas trop longtemps pour éviter que tout ne fige. C'est là où l'expérience va aider pour trouver le bon moment. C'est aussi maintenant qu'on verse un peu de mica dedans (le mien est rose) si on a choisi d'en mettre...

⇒ Une fois le tout bien homogénéisé, verser tout doucement dans le contenant en tenant compte du positionnement de la mèche qui doit rester centrée (photo 6).

*

La réajuster au besoin. Il arrive que la cire qui tient la mèche se mette à fondre, et là c'est un poil délicat (et agaçant, faut bien le dire) pour la faire tenir droite. Mais avec l'habitude et un peu de dextérité, on y arrive ! Et c'est tout l'intérêt de tremper la mèche dans la cire fondue avant, pour qu'elle soit bien droite et qu'elle le reste ! 

⇒ Laisser de côté en attendant le refroidissement complet.

⇒ La cire redevient opaque, c'est terminé (photo 7).

*

Recettes

Toujours pour un pot de 20 g.

  • Anti-inflammatoire
    4 g de cire d'abeille ou de soja
    10 g de beurre de karité
    4 g d'HM de millepertuis
    2 g d'HM de plantain
    10 gouttes d'HE de gaulthérie
  • Calmante, apaisante
    4 g de cire d'abeille ou de soja
    10 g de beurre de karité
    4 g d'HM de lavande
    2 g d'HM de camomille
    10 gouttes d'HE de lavande
  • Aide à s'endormir
    4 g de cire d'abeille ou de soja
    10 g de beurre de karité
    4 g d'HM de mélisse
    2 g d'HM de verveine citronnelle
    10 gouttes d'HE de petit grain
  • Peau à eczéma ou psoriasis
    4 g de cire d'abeille ou de soja
    10 g de beurre de karité
    4 g d'HM d'ortie
    2 g d'HM de camomille
    pas d'HE
  • Bougie nuit coquine
    4 g de cire d'abeille ou de soja
    10 g de beurre de karité
    4 g d'HV de noyau d'abricot
    2 g d'HM de coco
    10 gouttes d'HE d'ylang-ylang

Si vous connaissez les propriétés des huiles végétales, des huiles macérées et des huiles essentielles, vos recettes peuvent se décliner à l'infini… À vous maintenant de faire marcher votre imagination...

Ces bougies peuvent être offertes et même utilisables tout de suite…

Un petit exemple : allez voir votre vieille grand-mère qui vit seule, offrez-lui sa bougie personnalisée et massez-lui le dos, les mains, les pieds… Retrouver ce simple contact physique avec elle vous liera bien davantage que n'importe quel joli bouquet de fleurs… et pourtant, croyez-moi, j'aime les fleurs !!!

Je vous souhaite de jolis massages odorants et apaisants à faire, à offrir ou à vous offrir. Et si un doute s'installe, lateliereconaturel.net, je ne suis jamais loin.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Mon cahier des Fleurs de Bach
Cuisiner autrement en automne
Mon manuel de sorcière