Deux expériences réussies : diverticulite et gros souci de genou

Rubrique

« J’ai 82 ans. Il y a six ans, souffrant d’une diverticulite aiguë, j’ai passé une semaine à l’hôpital, j’y ai perdu 6 kilos alors que je n’avais pas de graisse superflue.

Le médecin m’a prévenu qu’il faudrait, un jour ou l’autre, pratiquer l’ablation d’une partie du côlon si je ne voulais pas avoir de gros problèmes par la suite. Peu de temps après, j’ai lu le témoignage d’une personne qui avait vécu une expérience similaire. Quelqu’un lui a con­seillé de mélanger régulièrement une cuillère à soupe de son de blé à sa soupe ou dans une purée. Elle n’a plus jamais eu aucun problème. Depuis, je fais donc cela régulièrement et j’ai pu éviter l’opération car je n’ai plus le moindre problème. Le sachet de son de blé coûte 1,10 € et j’en ai pour deux mois. Simple et bon marché !
Autre expérience : suite à un ancien accident de sport après lequel j’avais subi l’ablation d’un ménisque, je souffrais terriblement de mon genou. Après avoir traîné comme cela plusieurs années, en tenant grâce à des infiltrations d’acide hyaluronique mensuelles, c’est devenu à tel point insupportable que la pose d’une prothèse devenait indispensable. Le rendez-vous était pris auprès de mon chirurgien et prévu cinq semaines après. Mais mon ange gardien veillait toujours sur moi.

Dans un magazine, un lecteur qui avait eu le même problème et devait, lui aussi, subir la même opération, expliquait que quel­qu’un lui avait conseillé de prendre chaque jour une cuillère à café de gélatine de porc dans un verre avec 2 cm d’eau chaque soir. Au bout d’une semaine il n’avait plus mal et l’opération a été annulée ! J’ai pensé qu’il avait peut-être un peu exagéré mais je suis toujours prêt à tout essayer. Je l’ai fait. J’ai annulé le rendez-vous pour l’opération, il y a maintenant près de trois ans et je n’ai plus mal à mon genou ! La gélatine de porc (marque Sovita) achetée en Allemagne par internet coûte 11 € les 300 g et j’en ai aussi pour deux mois environ.

Lorsque j’ai raconté cela à mon médecin, il a beaucoup ri mais la seule explication qu’il a trouvé c’est : "Simple coïncidence". Bien évidemment, on doit reconnaître que ces genres de traitements ne sont pas très rentables pour ce que l’on nomme Big Pharma, mais quand on peut, grâce à eux, éviter des ennuis et soulager la dette exorbitante de la Sécu, tout le monde est gagnant. Personnellement, je suis un grand adepte des huiles essentielles, des soins par les plantes et de tout ce qui est naturel. Je conseille Rebelle-Santé à toutes mes connaissances et plusieurs d’entre elles se sont déjà abonnées. »

André C. de Gironde

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires qui guérissent
Bourdonnements et autres maux d’oreilles
L'Alimentation santé en pratique
Les aliments qui guérissent (Poche)