En mars, il est temps de préparer la saison !

Du potager aux massifs en passant par le verger, le jardinier nettoie, taille, divise, sème, plante… en vue de la belle saison !

*

⇒ Préparez le sol avant de semer ou de planter :

• Apportez du compost mûr ou du fumier composté à raison de 2 à 4 kg/m² suivant les sols, ajoutez 500 g/m² de cendres de bois et autant de scories potassiques. Si le pH est bas ou a baissé, complétez avec du maërl ou du carbonate de calcium (500 g/m²). 
• Ameublissez en profondeur avec une « grelinette » ou un équivalent qui permet de ne pas retourner la terre, griffez ensuite pour affiner sur les 10 premiers centimètres.
• Pratiquez 1 à 2 faux semis pour réduire la population d’herbes indésirables.

⇒ Semez en tenant compte de la température du sol et de son ressuyage :

• Si la terre n’a pas atteint les 10 °C, pour la plupart des légumes la levée sera lente et aléatoire car la graine, les germes et les plantules seront exposés à de mauvaises conditions, à des parasites ou des prédateurs.
• Si le sol est toujours gorgé d’eau, les risques d’asphyxie et de pourriture de la graine, du germe et de la plantule sont importants.

⇒ Semez en pleine terre : fenouil, chou pommé, carotte, épinard de printemps, navet, oignon, radis rose, laitue pommée, batavia, petit pois, fève, cerfeuil, persil, ciboulette, ciboule. 

⇒ Semez sous abri les légumes d’été (aubergine,
poivron, piment) et les plantes condimentaires ; éventuellement sur couche chaude dans les zones froides où la transition printanière est courte. Repiquez les tomates qui ont été semées en février dans des godets et laissez-les au chaud.

⇒ Plantez les plants produits au chaud dès février, à l’exception des tomates bien sûr ! Installez-les sous tunnel ou sous châssis en fonction du climat. 

⇒ Plantez les pommes de terre et les griffes d’asperges.

⇒ Optimisez l’espace en cultivant entre les rangs des cultures à développement plus rapide : entre les salades semez des radis, des carottes, des épinards.

⇒ Divisez la menthe, la mélisse, la ciboulette… et repiquez les plants ainsi produits.

⇒ Buttez les plantations d’asperges déjà en place.

⇒ Nettoyez les châssis et tout particulièrement les vitres pour assurer un bon éclairement.

*

⇒ Préparez les boutures de cassissiers et groseilliers : 

• Après la taille, conservez quelques rameaux de 20 cm de long en parfait état sanitaire. 
• Enterrez-les aux deux tiers dans un pot plein d’un mélange de 60 % de terreau et 40 % de sable.
• Installez le pot à demi-enfoncé dans le sol contre un mur exposé au nord et à l’ombre. 
• Vous repiquerez vos boutures en automne.

⇒ Plantez les arbustes à fruits rouges en conteneur : framboisiers, cassissiers, groseilliers et treille.

⇒ Terminez la taille des fruitiers et de la treille.

⇒ Vérifiez les tuteurs et les liens et réajuster, si besoin. Profitez-en pour vérifier que le point de greffe n’est pas enterré.

⇒ Griffez la terre au pied des arbres jeunes (moins de 5 ans), apportez un mélange de 80 % de compost et 20 % de phosphates naturels autour du tronc jusqu’à l’aplomb de la couronne (3 kg/m²).

⇒ Palissez les framboisiers pour qu’ils aient un maximum de lumière, ce qui favorise la fructification.

⇒ Traitez préventivement contre la cloque du pêcher. Si le temps est frais, le champignon s’installe dès l’ouverture des bourgeons. Essayez le purin de laurier + ail qui est réputé assez efficace. 

⇒ Traitez toutes les espèces dès l’ouverture des écailles des bourgeons en pulvérisant de la décoction de prêle ou éventuellement du purin de prêle ou d’ail.

⇒ Plantez les fraisiers après avoir bien ameubli et fertilisé le sol.

*

⇒ Nettoyez les rives du bassin et plantez les plantes rustiques qui pourront ainsi s’installer avant l’été. Les lotus sont rustiques, la souche se maintient mais la pousse et la floraison nécessitent des températures > 15 °C.

⇒ Faites un premier semis d’annuelles en commençant par les plus rustiques : centaurée, eschscholtzia, nigelle de Damas, pavot, coquelicot, pied d’alouette, soucis, thlaspis… Pensez bien à leur fournir une bonne exposition.

⇒ Aérez la pelouse avant d’envisager le terreautage et l’apport d’engrais. L’automne et l’hiver ont été assez pluvieux et les risques de compactage sont importants.

⇒ Taillez les camélias défleuris : enlevez les fleurs fanées, éliminez les pousses trop longues pour obtenir la silhouette souhaitée. Si un camélia semble en perte de vigueur, rabattez-le sévèrement, mastiquez les plaies de taille ; dès juin-juillet, de jeunes pousses apparaîtront.

⇒ Divisez les souches de cannas que vous avez abritées cet hiver. Coupez au sécateur des fragments présentant des bourgeons et des racines qu’il faut épointer ; plantez les éclats de la souche dans 1/3 de sable et 2/3 de terreau dans un pot maintenu à 15 °C. Dès que les premières feuilles apparaissent, mettez en place.

⇒ Élaguez, rabattez les persistants, cela allongera leur période de végétation ; cela vaut pour les camélias, pittosporum, lauriers, dracaenas…

*

⇒ Profitez encore de la floraison des bulbes et pensez à votre décoration estivale, elle se prépare maintenant !

⇒ Repérez les contenants que vous allez utiliser et leur volume afin de déterminer combien de plants vous allez acheter, ou semer si vous faites vos plants vous-même.

⇒ Notez, avant de prendre toute décision, la règle des trois types de plantes et réfléchissez à la couleur dominante souhaitée. 

⇒ Dans une jardinière, on rassemble en principe :

• Des plantes au port érigé : penstemon, fuschia, pelargonium zonale, sauge, verveine…
• Des plantes pour faire du volume : diascia, bégonia à grosses fleurs, impatiens, graminées…
• Des plantes au port retombant : bacopa, lobelia, plectranthus, surfinia, lierre, pélargonium lierre…

*

⇒ Contrôlez leur état sanitaire, débarrassez-les des cochenilles qui s’installent volontiers lorsque l’atmosphère est chaude et sèche. 

⇒ Bassinez les feuillages lors d’une belle journée pour les débarrasser de la poussière.

⇒ Griffez le terreau de surface sans abîmer les racines et ajoutez une petite couche d’un mélange de terreau et de compost mûr tamisé. 

⇒ Augmentez les arrosages progressivement en fonction de l’augmentation de la durée du jour.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet
Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet
Et si vous manquiez de vitamine D ?
Plantes Sauvages Comestibles