En novembre, dernières récoltes et préparatifs pour l’hiver…

En novembre, en principe, on prépare l’hivernage du jardin… mais bien sûr, tout dépend de la météo. C’est donc au jardinier de se tenir prêt !

Les jardiniers du XXIe siècle doivent faire avec une météo parfois surprenante. Les hivers sont, semble-t-il, moins rigoureux, et c’est plutôt la pluviométrie hivernale qui marque la saison, par ses excédents, ses déficits, sa répartition, son intensité… Installer des protections contre le froid dans certaines régions n’a plus vraiment de sens. Est-ce plutôt la nécessité de protéger les sols et les plantes, en toutes saisons, des phénomènes pluviométriques excessifs qui va devenir la préoccupation des jardiniers d’ici quelques années ?

*

Récoltez, selon les régions, les salades (chicorées et frisées) et les racines (céleri-rave, carotte, betterave, panais, topinambour…). Goûtez vos premiers choux de Bruxelles, les choux d’hiver pommés (Milan et cabus) et les choux rouges hâtifs.

Repiquez les laitues d’hiver ainsi que quelques choux. Choisissez une exposition favorable et prévoyez une protection contre le froid (tunnel, voile…). Soyez vigilants. N’enterrez pas trop les plants et surtout pas le collet ; dans les zones où l’on peut craindre un excès d’humidité, plantez sur une légère butte. 

Plantez l’ail et, en climat doux, semez des pois, des fèves, de l’oignon blanc.

Aérez les sols nus et couvrez-les pour les protéger de l’érosion hivernale (paillis, engrais vert ou autre couvert végétal).

Prenez un peu de temps pour nettoyer, remettre en état et ranger les outils.

*

Terminez les récoltes de coings, de noix… puis passez aux kiwis, kakis et, dès les premières gelées, cueillez les nèfles (néflier commun) lorsque le fruit devient blet. Dans les zones à climat chaud ou doux, n’oubliez pas les arbouses.

Conservez les châtaignes cueillies au verger ou dans la nature : éliminez les fruits percés d’un trou, ils sont véreux ; laissez sécher le reste à l’air pendant 2-3 jours, puis stockez-les dans un contenant en grès ou en faïence fermé. 

Rentrez vos agrumes en pot dans une serre ou un local lumineux dont la température est d’environ 10 °C ; aérez en ouvrant les portes lorsqu’il fait beau et laissez la terre sécher entre deux arrosages. Surveillez l’éventuelle installation de cochenilles pour intervenir rapidement.

Traitez les arbres, à la chute des feuilles, pour prévenir ou détruire les spores de champignons. Dans les vergers très infestés, vous êtes contraint le plus souvent d’utiliser l’oxychlorure de cuivre (5 g/L) ; ce n’est pas idéal, et l’année suivante il faut revenir à des traitements sans cuivre (prêle - huile essentielle de giroflier…). Dans les vergers peu touchés par les maladies fongiques au cours de l’été, utilisez un purin de prêle + de l’huile essentielle de giroflier ou d’arbre à thé (4 gouttes/L).

Commencez vos plantations d’arbres à racines nues. Quelques rappels : décompactez bien le sol, « rafraîchissez » les racines et pralinez-les pour assurer une bonne reprise, n’entrez pas le point de greffe, tuteurez et, éventuellement, si besoin, améliorez la forme de l’arbre.

*

Pensez à des espèces ou variétés originales ou qui permettent d’étaler la production de fruits frais. Le cognassier, le néflier, le plaqueminier, la griotte de Toussaint, les pruniers offrent une grande diversité souvent peu exploitée. 

Installez un grenadier en pot dans les régions à frimas ou en pleine terre en climat doux (façade atlantique, littoral sud…), cet arbre supporte jusqu’à - 5 °C.

*

Scarifiez la pelouse pour aérer le sol, faciliter la pénétration de l’eau en profondeur et éliminer la mousse. Pour la dernière tonte avant le gel, laissez une bonne hauteur d’herbe (10-15 cm) ; en climat doux, vous pouvez être amené à tondre en hiver !

Protégez les vivaces sensibles au froid : une bonne technique consiste à rabattre les feuilles vers le centre de la touffe où sont localisés les bourgeons (gunnera, kniphofia, gynérium…). Dans tous les cas, optez pour des protections qui permettent les échanges gazeux (respiration, élimination de la vapeur d’eau).

Continuez le nettoyage des massifs, des rosiers et des arbres en laissant à la faune assez d’abris et de nourriture pour l’hiver.

Poursuivez les divisions de touffes, les plantations de bulbes et, dans les endroits abrités, les semis de capucines, lupins, pois de senteur, œillets de poète… 

Bouturez les racines de phlox, pavot, anémone du Japon ; et aussi celles de paulownia, catalpa, bignone…

Plantez les arbres et arbustes

Éliminez, si l’opération ne présente pas de danger, les rameaux qui portent les nids de chenilles processionnaires. Mettez lunettes et gants de protection ; dès que possible il faut prévoir un piège. 

Rentrez les plantes frileuses. Prévoyez de la lumière, de la surveillance et quelques arrosages légers en cours d’hivernage.

Hivernez les cactées à 5-10 °C dans un local lumineux et ne les arrosez pas.

*

Plantez des arbustes et des arbres nains dans des jardinières de 40 cm de profondeur minimum. Pensez aux fruitiers (pommier, pêcher…) !

Plantez les bulbes pour le printemps.

Enlevez les soucoupes et posez une feuille de plastique sur la surface des bacs à réserve d’eau pour éviter le détrempage de la terre.

Rentrez vos cache-pots en céramique qui craignent le gel et protégez les pots et les jardinières avec un « paillasson ».

Griffez la terre en surface des pots, ajoutez du terreau. 

*

Réduisez les arrosages, n'apportez plus d’engrais, sauf pour les plantes qui fleurissent ou vont fleurir dans les deux mois qui viennent.

Augmentez l’humidité de l’air (coupelle d’évaporation, humidificateur de l’air, brumisations…) et éloignez les plantes des radiateurs ou des zones d’arrivée d’air chaud.

Rapprochez toutes les plantes des fenêtres, enlevez tous les organes desséchés ou malades et aérez la terre en surface.

Mettez dans les zones les plus fraîches de la maison les azalées et les cyclamens pour en profiter longtemps. 

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier de tisanes