Les moxas

Le « feu » qui soigne

La moxibustion, ou utilisation des moxas pour soigner, est une technique de médecine traditionnelle chinoise utilisée en Chine depuis des millénaires, mais encore assez peu connue en Occident. Rares sont en effet les acupuncteurs occidentaux qui utilisent cette technique dans leur pratique.

En Asie, la moxibustion, qui consiste à chauffer des points d’acupuncture spécifiques avec des bâtons d’armoise pour soigner la maladie, est pourtant complémentaire et totalement indissociable de l’acupuncture.

« Comme la femme supporte la moitié du ciel, les moxas supportent la moitié des maladies ». Proverbe chinois

La médecine traditionnelle chinoise comprend 5 branches : l’acupuncture et la moxibustion, le massage TuiNa, la diététique, la pharmacopée, le qi-gong. L’acupuncture et la moxibustion font donc partie de la même branche de la MTC et se sont développées parallèlement en Chine.

En chinois, la traduction du mot acupuncture est Zhen Jiu Fa. Zhen signifie aiguille, Jiu : feu prolongé et Fa : méthode. L’acupuncture utilise donc non seulement les aiguilles pour soigner, mais également le feu. Ce terme « feu » fait référence à la chaleur des moxas. La chaleur a toujours été utilisée partout dans le monde pour soigner et calmer la douleur : cataplasmes, bouillottes, bains chauds, infrarouges, enveloppements, etc., mais la moxibustion a la particularité de conjuguer les effets de la chaleur à ceux de l’acupuncture. 

Moxas ou aiguilles

Les moxas et les aiguilles agissent de manière différente sur l’organisme. Les aiguilles font circuler l’énergie qui se trouve à l’intérieur du corps, elles ont une action calmante ou tonique. Les moxas, quant à eux, apportent au corps de l’énergie qui vient de l’extérieur et ont des propriétés chauffantes et asséchantes. La chaleur des moxas entraîne en outre une augmentation de l’immunité générale. La moxibustion fortifie l’organisme, stimule l’énergie vitale, enrichit le sang, améliore la circulation sanguine, dissout les mucosités, etc. 

Le choix par le praticien d’utiliser les moxas plutôt que les aiguilles se fait donc en fonction du type de déséquilibre dont souffre le patient. Ils peuvent aussi être préconisés chez les personnes pour qui les aiguilles sont contre-indiquées ou qui ont peur des piqûres. Les maladies chroniques, comme les rhumatismes, par exemple, ou celles provoquées par le froid ou l’humidité (bronchite, digestion difficile, asthme, tendinites, anémie…) sont soignées efficacement par les moxas. En Chine, la moxibustion est d’ailleurs originaire des régions hautes et froides où son utilisation prédomine naturellement.

En pratique

Moxibustion vient du terme japonais Mogusa qui signifie « herbe à brûler ». Les moxas sont constitués de feuilles d’armoise séchées et réduites en poudre, auxquelles on ajoute parfois d’autres herbes médicinales. L’armoise (Artemisia vulgaris), bien connue en phytothérapie, est surnommée « herbe des médecins » en Chine et « Herbe de la Saint-Jean » chez nous. La moxibustion peut être utilisée seule ou combinée à l’acupuncture. Les moxas se présentent sous forme de petits cônes ou de bâtons qui ressemblent à des cigares. Cette dernière forme est la plus fréquemment utilisée aujourd’hui.

L’usage des bâtons d’armoise, aussi appelé moxibustion indirecte, est parfaitement indolore et il n’y a aucun risque de brûlure. Le praticien allume le moxa et le tient à proximité du point à chauffer, sans toucher la peau, jusqu’à procurer une agréable sensation de chaleur. Cette sensation de chaleur peut s’étendre bien au-delà de la zone traitée. Le traitement est bien sûr adapté à la sensibilité du patient et au déséquilibre dont il souffre. Le bâton peut être maintenu immobile à proximité du point ou déplacé dans un mouvement de balayage, par exemple le long du trajet d’un méridien.

Quelques indications de la moxibustion

• Crampes menstruelles
• Problèmes digestifs (diarrhée, colite…)
• Troubles de la fertilité
• Douleurs rhumatismales et arthritiques de type « froid »
• Douleurs des muscles et des tendons
• Fatigue
• Anémie
• Renforcement du système immunitaire
• Troubles urinaires
• Déséquilibres du système nerveux et endocrinien
• Impuissance.

Contre-indications

La moxibustion ne convient pas à toutes les maladies et les moxas ne peuvent pas être utilisés sur n’importe quel point d’acupuncture. 

Utiliser les moxas à la maison

La pratique de la moxibustion nécessite une formation en médecine traditionnelle chinoise et une bonne connaissance des méridiens et points d’acupuncture. La technique ne doit pas être utilisée à la légère. Commencez donc toujours par consulter un praticien. 

À lire : 

Manuel pratique de moxibustion - Soulagez vous-même vos douleurs par simple échauffement des points d'acupuncture du Dr Jean-Louis Poupy aux éditions Chariot d’Or - 168 pages - 18 €.

Guide pratique moxas chinois - Se soigner chez soi grâce à la médecine chinoise d’Yves Réquéna aux éditions Guy Trédaniel - 206 pages - 24,90 €.

Adresses utiles :

Fédération nationale de médecine traditionnelle chinoise (F.N.M.T.C.)

7 rue Louis Prével - 06000 NICE 
Site web : www.fnmtc.fr 
Pour avoir la liste des praticiens, vous pouvez envoyer un mail à secretariat@fnmtc.fr  ou téléphoner au 09 50 30 48 70 le lundi de 13 h à 16 h et le jeudi de 10 h à 13 h.

Pour acheter des moxas  :

Vert Nature
Mas de Malrives - 34820 - Teyran - Tél. 06 68 57 14 42
Site web : vertnature.fr - Contact : infos@vertnature.fr

Établissements Phu-Xuan
8 rue Monsieur le Prince - 75006 PARIS 
Tél. 01 43 25 08 27 - Site web : phuxuan.com

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Champignons Comestibles
Mon cahier de sophrologie
Faut bien mourir de quelque chose !
Vos ordonnances naturelles