La vie d’après

Rubrique

Depuis que le monde existe, une question récurrente s’impose à toutes les consciences : existe-t-il une vie après la mort ? Penser et parler de ce qui nous effraie ne le fait pas arriver et peut bien au contraire relancer un espoir que souvent nous perdons face au départ d’un être cher. À tous ceux qui pleurent et se désespèrent, je dédie un message d’apaisement en relatant mon chemin d’expériences vécues sur le “terrain” de l’invisible réalité de la vie qui ne finit jamais.

Sujet délicat entre tous, celui que je vous propose d’aborder ce mois-ci. À chacun ses émotions et ses croyances quand vient l’instant du grand départ, mais qu’il soit celui d’un de nos proches ou de notre entourage, l’inéluctable passage de la mort reste toujours un mystère. Rien n’empêche cependant d’y penser sainement en nous interrogeant sur les multiples témoignages relatant la continuité de la vie. 

Tout le monde aujourd’hui a connaissance des EMI, les expériences de mort imminente relatant ces instants où les personnes qui l’ont vécu témoignent de la sensation de quitter leur corps en l’abandonnant sans regret. Les descriptions des perceptions et visions relatives à ce moment de la mort affluent par milliers au chevet de ceux qui en sont revenus après un coma plus ou moins long ou suite à une opération au cours de laquelle leur cœur a cessé de battre ou encore dans d’autres conditions. Et pendant que doutant de tout, surtout de ce qu’elle ne peut contrôler, la science avance toutes les hypothèses dont elle est capable, les chirurgiens, médecins et infirmiers restent perplexes quant aux témoignages qu’ils recueillent des confidences de leurs patients rescapés de l’instant fatal. Tous décrivent s’être vu observer, depuis le plafond où ils se trouvaient, les faits et gestes des soignants qui les déclaraient morts. Impossible de douter de ces témoignages parfaitement exacts reçus non par un seul médecin mais par toute une salle d’opération et de réanimation ! 

Mon expérience personnelle

Dotée d’une excellente santé depuis toujours et d’un dynamisme quasiment inépuisable, j’étais bien loin de m’imaginer que je serais subitement immobilisée, jusqu’à être privée du mouvement de la vie par l’attaque brutale d’un zona ophtalmique. Sans traitement adéquat suite à une erreur de diagnostic, une inflammation méningée est venue aggraver le problème. Pendant plusieurs mois, clouée dans un lit d’insupportables souffrances, mes yeux ne pouvaient tolérer aucune lumière même faible, je ne pouvais ni me lever seule, ni évidemment lire ou écrire. C’est dans ce contexte, inédit pour moi, que me fut révélé avec beaucoup de clarté, le sens de ma vie et de l’existence en général.

Avant cela

J’ai toujours été proche des questions de la vie après la mort ayant très tôt, dès ma jeunesse, été informée par ma mère des connaissances de la présence de l’âme, ou de l’esprit si vous préférez, dans les mondes invisibles qu’on appelle l’au-delà. Au cours de mon enfance, de mon adolescence et de toute ma vie jusqu’à maintenant, j’ai été confrontée à un certain nombre d’expériences qui m’ont donné la preuve de l’existence à l’infini. 

Et maintenant

Le premier sens que j’ai souhaité apporter aux témoignages consignés dans mon livre est de faire apparaître une lumière d’espoir et de réconfort dans l’ombre des chagrins de ceux qui ont perdu un être cher et qui se désespèrent le croyant perdu à jamais. Savoir que celui ou celle qui vient de partir a simplement terminé son projet de vie sur ce plan d’existence et vit maintenant en conscience, est certainement d’un très grand soulagement. Pour exprimer cette autre manière de vivre qui reste pour nous invisible, des témoignages sont venus du “ciel” inspirer mes écrits, ce ne sont pas des histoires sorties de l’imaginaire, mais de réelles paroles entendues au fur et à mesure du déroulement d’images venant se graver dans mon esprit.

*

Le sens

Il semble que nous soyons nombreux aujourd’hui à nous intéresser à l’autre dimension de l’existence qui est celle de l’après-vie. Pour cela, j’ai souhaité partager mon point de vue sur le sens de la continuité de la vie qui ne finit jamais, car je crois fermement que le sens de la mort instruit parfaitement le sens de la vie.

La progression sur le chemin…

La mort envisagée de cette manière permet de comprendre que la vie ne peut se limiter à ce que l’on appréhende par l’intermédiaire de nos cinq sens puisque nous avons une conscience que rien de palpable ne peut expliquer. Pourquoi alors ne pourrions-nous pas continuer de vivre au-delà du corps de chair par notre seule conscience qui n’a rien de physique mais dont la réalité est irréfutable ? 

Belle continuation à nous tous !

*Vient de paraître aux éditions Leduc.s dans la collection Les Aventuriers de l’Invisible :

Il nous faut tous un jour apprendre à mourir 
de Davina Delor.  

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Grossesse et allaitement sans soucis
Les aliments qui guérissent (Poche)
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Mon cahier pour mieux voir sans lunettes