Pour éviter les pellicules...

... des recettes naturelles
Rubrique

Les pellicules surviennent à cause d’un petit microbe qui siège naturellement sur le cuir chevelu et qui prolifère de façon anarchique.

Plusieurs facteurs peuvent provoquer ce dérèglement : cuir chevelu trop gras, trop sec, shampoings agressifs, médicaments, maladies et mauvaise alimentation. Il semblerait que les pellicules soient souvent associées à un dysfonctionnement du système hépatique et/ou digestif. Il peut être aussi le symptôme d’une grande nervosité. Il faut donc agir également sur ces terrains. Diminuez les produits laitiers et le sucre. Privilégiez les fruits et légumes frais. Équilibrez votre flore intestinale avec une petite cure de boissons fermentées : kéfir de fruits, kombucha... 

Les plantes incontournables

Le romarin : Rosmarinus officinalis 

Tonique, le romarin a une action stimulante sur la fonction biliaire et digestive. Faites une petite cure d’infusion en interne. En parallèle, soignez votre cuir chevelu localement car l’action anti-inflammatoire de cette aromatique vous procurera un soulagement immédiat.

Par voie interne

Infusion : sur 20 à 25 g de sommités fleuries, versez un litre d’eau bouillante. Couvrez afin de ne pas laisser échapper les huiles essentielles. Patientez un quart d’heure, puis filtrez. N’oubliez pas de récolter les gouttelettes accumulées sous le couvercle. Buvez une tasse après les repas principaux.

En externe

Décoction : dans un litre d’eau froide, ajoutez trois cuillerées à soupe de feuilles de romarin et portez le tout à ébullition. Aux premiers bouillons, réduisez le feu et maintenez à feu doux pendant une quinzaine de minutes. Filtrez et utilisez en eau de rinçage après avoir fait votre shampoing. 

Macération : dans un pot en terre ou en verre rempli d’un litre de rhum ou d’eau-de-vie, jetez 60 g de chacune de ces plantes sèches : romarin, racine de bardane et racine d’ortie. Fermez votre contenant, abritez-le de la lumière et de l’humidité et patientez une quinzaine de jours en remuant régulièrement. Filtrez, exprimez bien le liquide contenu dans les racines et conservez dans une bouteille en verre teinté. Procédez à des frictions journalières.

La bardane : arctium lappa

*

Dépurative et dotée d’un effet antibiotique, la bardane nettoie le foie et la peau. Sa racine n’est réellement efficace que lorsqu’elle est fraîche. Alors, en espérant que vous avez préalablement visualisé les endroits où poussait la bardane, il ne vous reste plus qu’à chausser vos bottes. Munissez-vous d’une fourche solide. Rincez la racine à l’eau abondamment et terminez le nettoyage par un petit coup de brosse à dents. 

Lotion capillaire : laissez macérer 100 g de racines fraîches coupées en morceaux dans un demi-litre d’alcool à 60° pendant une quinzaine de jours en suivant le même protocole que pour la teinture par voie interne. Une fois filtrée, appliquez la lotion sur votre cuir chevelu tous les jours en pratiquant des massages circulaires. 

L’ortie : urtica dioica

*

Cultivez l’ortie en la coupant régulièrement, et en faisant sécher les feuilles et les racines. Vous aurez ainsi une provision que vous pourrez utiliser aussi bien dans votre cuisine que dans votre officine. Excellente dépurative, l’ortie vient à la rescousse des dermatoses rebelles.

Décoction externe : faites bouillir 30 à 40 g de racines dans un litre d’eau pendant dix minutes. Filtrez, conservez au réfrigérateur et appliquez tous les jours en friction.

Des masques aux fruits et aux légumes

Eh oui, pourquoi ne pas utiliser ce qui est à portée de main. Voici quelques recettes où le plaisir des odeurs et la gaîté des couleurs seront déjà le gage d’un moment de décontraction. Vous pouvez faire ces masques avant de vous laver les cheveux. C’est le moment idéal.

Les épinards : Spinacia oleracea 

Les épinards sont surnommés « le balai des intestins ». 

Le pissenlit : taraxacum officinale

Il suffit d’extraire le jus des feuilles et de l’appliquer comme une lotion. Mais vous pouvez aussi les broyer, y ajouter un peu de yaourt et appliquer ce masque sur votre tête. Gardez vingt à trente minutes, puis lavez vos cheveux. 

L’avocat : persea americana 

Si vos pellicules proviennent d’une sécheresse excessive de votre cuir chevelu, essayez cet onguent.

La papaye : Carica papaya 

Coupez une papaye, mangez une moitié (pour le plaisir) et gardez l’autre moitié pour vos cheveux. Prélevez la chair et les graines que vous broierez préalablement. Mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte. Appliquez sur votre cuir chevelu et massez. Couvrez d’un film transparent et d’une serviette colorée en écoutant un peu de musique exotique venue des îles, allongé dans un fauteuil, les doigts de pied en éventail. Une heure plus tard, lorsque vous ouvrirez un œil, il sera temps de vous rincer.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Grossesse et allaitement sans soucis
Les aliments qui guérissent (Poche)
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Mon cahier pour mieux voir sans lunettes