L’âme des animaux

Rubrique

Contrairement à l’affirmation de Descartes sur les animaux qui seraient des robots dénués de conscience, l’observation du fonctionnement animal, tout comme celui de l’ensemble du vivant, laisse apparaître des formes de conscience insoupçonnées dont l’humain n’est pas encore parvenu à mesurer l’étendue de manière rationnelle. De nombreux exemples cependant proposent d’explorer la conscience animale et d’en découvrir les surprenantes révélations.
Oui, les animaux ont une âme !

 Les mystères de « l’âme ». Le mot lui-même évoque l’évanescence, l’impalpable, l’immuable, et parce que nous ne pouvons ni la saisir ni même l’envisager dans sa vérité, l’âme reste un mystère indéchiffrable. Partie incorporelle de l’être, il n’est pas de vie dans les corps si l’âme n’y est pas. Source de l’esprit qui régit la sensibilité, les sentiments affinés tels que l’amour inconditionnel capable de s’élever au-delà des frontières de la dualité, l’âme en tant qu’élément le plus subtil qu’il soit se trouve momentanément incorporée à la densité du vivant dans le but d’y accomplir son chemin d’évolution. Il en est ainsi en tout ce qui concerne l’humain, l’animal et même la nature, les planètes et l’univers dans sa globalité.

En opposition, car c’est un fait pour toutes choses entre le matériel et le spirituel, la connaissance de la réalité est extrêmement limitée dès lors qu’elle s’obstine à ne s’en référer qu’à l’approbation des sens dont humainement nous disposons : ce que l’on voit, ce que l’on touche, etc. Le doute ou la négation s’infiltrent lorsque l’on ne parvient pas à expliquer ce que l’on n’est pas encore en mesure de comprendre. Pourtant, bien des faits exposent leur évidence qui échappe à toute rationalité. En voici quelques exemples.

L’intelligence animale

La compréhension du sens des mots qu’ils apprennent et retiennent rapidement, l’adaptation aux situations les plus improbables et la capacité de survie dont ils font preuve, motivée le plus souvent par l’attachement qu’ils portent aux humains, font de la conscience animale une intelligence qui n’est plus à remettre en question. 

Les animaux possèdent le sens du beau

N’est-il pas vraisemblable que la beauté des choses agissant sur les sens contribue à élever le niveau de conscience ? Assurément, l’art élève l’âme. En témoignent les sensibilités animales et végétales qui semblent très concernées par la musique. Voici quelques preuves.

Contacts directs avec l’âme

Médium réputée pour ses contacts avec les défunts, Christine André est aussi une grande amie des animaux et notamment des loups auxquels elle voue une véritable dévotion. Mais avant de vous faire découvrir l’incroyable intimité d’âme qui relia un jour la conscience de Christine à la conscience des loups, il vous faut accepter l’idée de la transmission de messages en provenance des mondes invisibles appelés « au-delà ». 

L’histoire médiumnique de Christine André s’inscrit dans son enfance où, à l’âge de sept ans, son bien-
aimé père décède dans un accident de voiture. Quelque temps après, Christine commence à recevoir des messages et des enseignements en clairaudience transmis par l’écriture intuitive. L’intérêt de ces transmissions est d’aider les êtres humains à comprendre le juste sens de leur existence, leur permettant d’évoluer sans les pertes de temps et les souffrances engendrées par l’ignorance de la réalité de l’âme. Être informé de la continuité de la vie au-delà de la mort révèle l’importance de la protection et du respect que nous devons à toutes les expressions du vivant. Tout comme avec nos semblables, nous sommes particulièrement responsables de l’attention que nous portons aux animaux.

Pour l’amour d’une louve

Christine André fit connaissance avec les loups par l’intermédiaire d’une rencontre avec un dresseur pas comme les autres. Franky entretenait une relation particulièrement émouvante avec les loups dont il avait la charge, il les soignait avec la même attention qu’un père peut porter à ses enfants, et ses protégés lui rendaient bien ses attentions avec une somme d’amour considérable. Lorsque Christine fut mise en contact avec Bip la louve dominante, elle se sentit fascinée au premier regard. L’histoire se poursuivit quelques années dans un attachement réciproque et puis un jour Bip mourut. Bien sûr, l’histoire ne s’arrête pas là et Bip vint tout naturellement se manifester à la conscience médiumnique de Christine qu’elle avait bien connue. Le premier sens de ses messages fut pour son ami humain Franky, le rassurer et continuer de lui prouver son amour et sa fidélité, insistant sur des liens qui ne peuvent jamais être rompus.

*

« À l’inverse des animaux qui ne sont pas tous médiums, les loups le sont depuis la nuit des temps », est-il dit à Christine lors d’une communication de son père. Indépendants dans leur évolution, ils peuvent se suffire à eux-mêmes et s’ils se manifestent, comme c’est le cas avec Christine, c’est pour montrer aux humains qu’ils sont leurs alliés et non leurs ennemis.
Ils souhaitent que l’Homme voie le loup différemment : animaux au regard du monde, mais en fait, des âmes en recherche de perfection.

Merci aux animaux qui sont tous nos amis sur la Terre comme au “Ciel”.

Un grand merci à Christine André pour sa capacité à lever le voile des autres sphères de conscience et ainsi apporter au monde l’espoir de la continuité. La vie ne s’arrête jamais.

*Caresses d’âmes
Survie animale, mes communications avec les loups
De Christine André
Aux éditions Le temps Présent.
16 €.

 

*L’âme des animaux
De Jean Prieur
Aux éditions Robert Laffont.
21,50 €.

 

 

 

 

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de beauté naturelle
Produits chimiques : l'overdose
Et si vous appreniez à vous soigner vous-même ?
Vos ordonnances naturelles