Concombres et cornichons, une culture facile

Rubrique

Faites un peu de place au jardin pour ce légume si frais l’été et ce condiment qu’on apprécie dans nos assiettes toute l’année.

Le concombre et le cornichon sont des cucurbitacées, ils appartiennent à la même espèce Cucumis sativus. À l’origine sur un même pied, la récolte avant la maturité donne des cornichons alors que les fruits récoltés à maturité sont appelés concombre. Cette récolte en deux temps est encore possible pour certaines vieilles variétés. Cependant, au fil du temps, un travail de sélection a abouti à l’apparition de variétés orientées vers la production de cornichon et adaptées à la conservation en saumure, et d’autres variétés orientées vers la production de concombre, plutôt utilisées en salade.  

De nombreuses variétés de cornichons

Suivant les régions du globe, les cornichons diffèrent par leur aspect et leurs qualités gustatives. Nous connaissons bien les cornichons de chez nous ; plutôt petits, plus ou moins épineux, avec une chair dense croquante, légèrement amère. Alors qu’à l’est et au centre de l’Europe, le gros cornichon doux est très présent dans la cuisine.

Quelques variétés à cultiver dans votre jardin 

Des variétés anciennes : Amélioré de Bourbonne, Vert Petit de Paris, Fin de Meaux, variétés savoureuses, assez sensibles au mildiou.

Des variétés dont les graines sont produites en bio : Hokus, Profi, Diamant, Parigyno, Amélioré de Bourbonne, le Gros cornichon russe…

Des variétés plus récentes F1 (1) qui sont moins sensibles aux maladies et dont le taux de fécondité des fleurs est supérieur aux variétés anciennes : Hokus, Parigyno, Serana, Odys, Brawo, Miroso…

De nombreuses variétés de concombres

Vous trouverez une grande diversité de variétés de concombres. 

Quelques critères de choix 

Type de concombre : Hollandais - fruit long, cylindrique, lisse, saveur douce, ou le type semi-épineux - fruit cylindrique, demi-long, saveur prononcée.

*
Concombre semi-épineux

Adaptation aux conditions de températures fraîches : ce qui détermine la période et les conditions de culture (sous abri froid ou en pleine terre).

Résistance aux maladies et parasites.

Précocité et rendement.

Quelques exemples de variétés qui peuvent être cultivées en pleine terre 

Type épineux : Le Généreux, Marketer, Marketmore, Pontia, Belcanto, Gynial ; Passandra, tolérant à l’oïdium.

Type Hollandais : Vert long maraîcher, Mezzo lungo bianco, Tanja, Konsa F1. 

*
Concombres hollandais

Pour les cultures en conditions difficiles : Borja F1, Bowing F1, Airbus F1, Akito F1. 

Pour une plantation en avril : Juliandra F1 

et, en fin d’été : Defense F1…

Des stratégies de culture différentes

Pour produire vos concombres et vos cornichons, vous pouvez opter pour :

Une culture sur le sol ou sur un support 

En culture au sol, plantez en quinconce avec 1 m entre les rangs et 60-70 cm entre les plantes ; pour cultiver sur support, prévoyez un espacement inter-rangs de 80 cm et de 50 cm sur le rang.

Le semis en place

Semez de fin avril à juin pour une récolte qui s’échelonnera de juillet à octobre. Semez en poquet de 3-4 graines lorsque la température du sol atteint 18-20 °C et que les températures nocturnes sont d’au moins 12 °C ; déposez les semences à 2 cm de profondeur sur une terre fine et très humide pour induire rapidement la germination. 

La levée prend entre 8-10 jours selon la température ; après la levée, éclaircissez pour ne laisser croître qu’une plante, arrosez copieusement et paillez.

*

Le semis en pépinière pour hâter la culture

Semez en février au chaud (25 °C) dans un terreau très humide ; dès la levée, ramenez les plantules à une température d’environ 15-18 °C afin de les endurcir et, lorsqu’elles ont 3-4 feuilles, mettez-les en place. 

De la nécessité de surveiller leur santé

Cucumis sativus est à surveiller de très près, notamment en ce qui concerne les maladies, car leur diffusion est souvent rapide et a un effet foudroyant. 

Préventivement

Respectez la rotation, offrez aux plants assez d’espace, utilisez un terreau sain, achetez des plants sains et, si possible, des variétés résistantes à certaines maladies, traitez préventivement avec de la décoction de prêle et évitez tout stress. La culture sous abri est plus sujette aux problèmes sanitaires.

Le flétrissement

C'est un bon indicateur, il peut alerter sur :

La présence d’une maladie en lien avec le sol : nécrose ou fusariose des racines, nécrose ou pourriture du collet… 

⇒ vérifiez l’état de santé des plants avant la mise en place, ne plantez que des sujets vigoureux, évitez le tassement du sol et l’excès d’eau, arrachez et brûlez les plants suspects.

Une maladie fongique qui touche les organes aériens : oïdium, botrytis (pourriture grise), mildiou spécifique… 

⇒ supprimez et brûlez les parties malades, irriguez en localisé, aérez les abris, traitez au cuivre (dose légère, 2-3 g/litre d’oxychlorure de cuivre) ou, mieux, tentez un traitement au petit lait (2) ou au lait écrémé (prévoir 0,5 litre à mélanger avec 4,5 litres d’eau ; certains ajoutent 1 demi-cuillerée à café de
savon noir). 

La récolte

Le cornichon

*

Récoltez entre 45 et 65 jours après le semis lorsque le cornichon atteint 5 cm de long. 

Les amateurs de cornichons préfèrent des fruits peu épineux, croquants, à chair dense, donc pas trop gros. Passez tous les jours (2 jours maximum), car le fruit grossit très vite à ce stade. 

Ne conservez pas les cornichons, mettez-les rapidement à confire.

Le concombre

*

Récoltez tous les 3 jours, le ramassage des fruits favorise la production. Comptez environ 10-15 Kg/plant.

(1) Une variété F1 produit des graines qui ne donnent pas de plantes présentant les mêmes caractéristiques variétales.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour brasser de la bière
Recettes gourmandes anti-cancer
Vos ordonnances naturelles
Mon cahier de confitures des 4 saisons